Afriyelba
A la Une Culture Musique Société

Lutte contre le cancer : Djamilatou Diallo lance “la journée de la jeune fille”.


La première édition de « la journée de la jeune fille »  a démarré officiellement ce vendredi 08 mars 2024, à l’occasion de la journée internationale de la femme. Ce projet est porté par l’actrice, mannequin photos, influenceuse burkinabè Djamila Diallo et l’association Amira. La promotrice entend faire barrière à toute forme de maladie cancéreuse à travers des dépistages, des formations, des conférences, des témoignages, d’où le thème “Prévenir c’est guérir, unis pour l’avenir, luttant contre le pire”.

Djamila Diallo, promotrice de la journée de la jeune fille.

Combattre les maladies cancéreuses qui font de nombreuses victimes parmi les femmes, tel est le leitmotiv de Djamila Diallo. Pour se faire, la jeune influenceuse a invité ses collègues camerounais, togolais ivoirien, et français au Burkina Faso du 7 au 9 mars 2024. Selon elle, la journée de la jeune fille est née d’un évènement malheureux survenu dans sa vie. Elle a révélé que tout est parti du décès de son amie à cause d’un cancer. Touchée par cet évènement tragique, elle a mis en place une association  dénommée “Amira”. Et aujourd’hui, la naissance de la  journée de la jeune fille est une étape de plus dans sa lutte contre le cancer. « Beaucoup de jeunes filles de notre génération ne connaissent pas l’ampleur du cancer du sein et du col de l’utérus qui prend de l’ampleur dans le milieu juvénile », a-t-elle signifié.

L’initiative a reçu le soutien de plusieurs personnalités publiques venues de plusieurs pays.

Durant les trois jours, à l’en croire, il y aura des sensibilisations contre le cancer, des séances de dépistage et des conférences sur des thématiques parlant des maladies cancéreuses. Ces activités visent à aider les jeunes filles à lutter efficacement contre ce fléau. De ses dires, elles ont réalisé le 7 mars dernier des dépistages dans les lycées et universités et la journée du vendredi 8 mars est consacrée au lancement officiel de l’évènement. Le samedi 9 mars se tiendra des formations en coiffure, maquillage, fabrication de savon liquide,  fabrication de serviettes hygiéniques réutilisables et en  marketing digital toujours au profit des jeunes filles. Il est également prévu un concert à but non lucratif et les fonds collectés serviront à la lutte contre le cancer dans le milieu juvénile.

Adji, ambassadrice de l’évènement est heureuse d’accompagner un tel projet.

L’ambassadrice de cette première édition, est l’artiste musicienne Adji, elle même victime à deux reprises du cancer. Elle dit être très touchée par l’initiative, car c’est un grand projet porté par une jeune fille. «Djamila, c’est la relève, car nous sommes dans la lutte contre le cancer depuis longtemps, mais si il y a des jeunes qui s’intéressent à cette lutte, nous, on vient les accompagner et les soutenir. Nous allons également voir de notre côté comment chercher des partenaires pour elle»; a t-elle signifié.

Diana Bouli promet un soutien indéfectible à l’initiative.

« Nous allons utiliser nos différents postes pour partager les messages que Djamila passe à travers ces trois jours. C’est un combat très difficile, et nous allons le mener ensemble », a rassuré la créatrice de contenu Diana Bouli du Cameroun.

Rendez vous est pris ce samedi 9 mars à Canal Olympia Pissy à Ouagadougou pour le concert géant qui réunira de grands noms de la musique burkinabè tels Tanya, Imilo Lechancheux, Onasis, Reman, Nabalüm, Young Ced. Notons que le prix d’entrée du concert est fixé à 2000 et 5000 francs CFA et la recette sera utilisée pour la lutte engagée par l’association Amira.

Par Modou Traoré


Articles similaires

Brand New: Revolution ft Magic System- Kelly (clip officiel)

Afriyelba

Miss Burkina 2017: La SODIBO tient sa promesse envers les miss

Afriyelba

LIBERIA: Un bébé de deux mois devient subitement adulte

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR