Afriyelba
A la Une Société

Marketing digital: les membres du club marketing and sales managers du Burkina Faso à l’école de Boukary Zorom


Depuis son lancement le 7 avril dernier, le club Marketing and sales managers du Burkina Faso déballe tranquillement ses activités. Après en effet, la visite le 30 mai dernier à sa Majesté le Mogho Naaba Baongho, les membres se sont retrouvés dans la matinée de ce samedi 3 juin à l’Institut Africain de Management (IAM) pour parler de marketing digital.  Le professeur était le responsable réabonnements de Canal + Burkina, Boukary Zorom qui a dispensé le cours de « L’introduction au marketing digital » aux participants.

« Introduction au marketing digital » entendez par là le marketing sur le web; c’est autour de ce thème d’actualité que les membres du club marketing and sales managers se sont entretenus. Pour développer ce thème, Boukary Zorom, le conférencier a d’abord défini le « Marketing digital » avant de donner les outils qui le composent, de tracer la différence entre le marketing traditionnel et le marketing digital, décliner les différents types de marketing digital et de terminer par montrer les différentes stratégies de marketing digital. Mais pour planter le décor, la définition de l’internet s’est imposée. Sur l’internet, il dira qu’au départ, il était un réseau d’ordinateurs qui communiquaient entre eux. « Ce n’est qu’en 1990 qu’il y a eu l’introduction du Word Wide Web qui permet de consulter à l’aide d’un navigateur des pages accessibles. Et au milieu des  années 2000 les choses ont évolué. En plus de consulter, il a été introduit la possibilité d’interagir » a expliqué le conférencier.

Les participants ont suivi avec beaucoup d’attention l’exposé du conférencier

Venant à la définition du marketing digital, il dira qu’il est intrinsèquement lié à l’évolution technologique. Le terme est assez récent selon lui et peut être définit « Comme l’atteinte des objectifs propres au marketing grâce à l’usage de technologies numériques ». Et pour atteindre ses objectifs, il est impératif de passer par trois types de médias à savoir les médias achetés, les médias détenus qui sont les dites web des entreprises et les médias partenaires avec qui les entreprises collaborent. Le marketing digital, c’est donc du marketing traditionnel mais avec l’utilisation des nouvelles technologies. Il y a selon les domaines à en croire Boukary Zorom des oppositions entre ces deux types de marketing. « Le marketing traditionnel est par exemple passif c’est à dire que les cibles n’ont pas la possibilité de réagir, ils se contentent juste de regarder, de comprendre le message, ils peuvent aussi ne pas le comprendre. Par contre le marketing digital est actif, c’est à dire que les lecteurs ont la possibilité de commenter, de partager, de publier et s’ils ne comprennent pas, ils ont la possibilité de demander des explications. Une autre différence à souligner est qu’au niveau de la disponibilité, avec le marketing traditionnel, il faut compter avec la disponibilité des médias, alors qu’au niveau de celui digital, il suffit juste de posséder un smartphone et d’une connexion et le tour est joué ».

Le conférencier Boukary Zorom a expliqué aux participants ce que c’est qu’un marketing digital

Dans le marketing digital, l’un des aspects les plus importants pour le réussir c’est la stratégie. Sur ce volet, le conférencier fera savoir aux membres du club qu’une bonne stratégie de marketing digital doit être alignée sur la stratégie globale avec des portées convergentes et des initiatives coordonnées, doit préciser les objectifs, définir une proposition de valeur. Les différentes formes de présence en ligne, la communication digitale, les outils de communication digitale, les types de canaux ou leviers digitaux sont, entre autres, les autres sujets abordés au cours de la rencontre au grand bonheur des participants. « Ce fut un très bon exposé. J’ai beaucoup appris, félicitation à Boukary Zorom pour le cours » s’est réjoui le vice-président du club Bakary Barro. Boureima Maiga, le président du club a remercié le conférencier pour la richesse de son exposé et aussi les responsables de l’IAM qui ont accepté mettre à leur disposition la salle et le projecteur pour la conférence. « Les prochaines activités seront la nourriture commune pour la rupture du jeune et une rencontre avec le ministère de la culture, le BBDA et les artistes. Nous allons parler de sponsoring avec ces deux structures » a dit Boureima Maîga pour terminer.

Boureima Maiga, le président du club a confié que d’autres formations viendront compléter le module d’aujourd’hui

Yannick SANKARA


Articles similaires

Yemi Alade a un message pour ses détracteurs

Afriyelba

Un garçon de 5 ans reçoit une Mercedes pour avoir effectué 4.105 pompes

Afriyelba

Football: Le jeune Burkinabè Hassane Bandé signe à l’Ajax d’Amsterdam

Afriyelba

4 comments

ILBOUDO Abdou Karim Juin 3, 2017 at 19 h 40 min

Très bien joué…Félicitations à Tous…Et merci pour cette belle initiative…J’aurais aimé participer à rendez-vous de partage d’expériences…Merci surtout à M.ZOROM:  » La seule chose qu »on puisse donner à l’autre sans s’appauvrir c’est son savoir »

Reply
Anonyme Juin 3, 2017 at 20 h 57 min

En effet une séance très riche en connaissance. Bravo Boukary et bon vent au club.

Reply
Anonyme Juin 5, 2017 at 17 h 46 min

Merci beaucoup a M ZOROM pour ce belle partage c’est un sujet futuriste pour le BURKINA courage au membre du club.

Reply
Issouf SOUGUE Juin 6, 2017 at 8 h 38 min

Très belle initiative et félicitation au conférencier pour cette expérience très enrichissante. Puisse Dieu vous accompagner et vous inspirer.

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR