26 October 2020

Média: une plateforme pour des informations culturelles africaines

Partager
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages

L’Agence panafricaine d’ingénierie culturelle –API- a présenté,  ce jeudi 14 novembre à l’Institut GOETHE de Ouagadougou, son programme culturel appelé NO’O cultures. N’O O cultures est une plateforme d’informations culturelles africaines qui permettra aux utilisateurs d’avoir accès à du contenu fiable et professionnel.  

Les hommes de médias et le représentant du ministre de la Culture des arts et du tourisme ont suivi avec intérêt la présentation du programme

C’est un programme de trois ans, 2019-2022, qui va fournir du contenu à base de collecte d’informations essentiellement sur les cultures africaines. Il a été présenté ce 14 novembre aux hommes de média à l’Institut GOETHE de Ouagadougou. Le  programme basé sur trois composantes, à savoir la création d’un site d’informations www.noocultures.info,  l’édition d’un e-Mag spécialisé en critiques d’art et la mise en place d’un cursus de formation qualifiante en critique d’art. Le dynamisme culturelle et artistique  forte en Afrique, l’apparition du numérique, la  meilleure visibilité des cultures africaines, des contenus diversifiés mais mal structurés, la multiplicité des plateformes d’informations culturelles et la création de l’Agence panafricaine d’ingénierie culturelle-APIC, ce sont là les élément qui justifient le contexte de cette initiative, selon le coordinateur du programme,  Eustache Agboton.

Selon le coordinateur du programme le site web va fournir du contenu en français et en anglais

Et  pour aboutir à cela, une enquête a été menée auprès des acteurs culturels africains tous secteurs confondus, foi de Eustache Agboton. Ces enquêtes ont permis donc d’arriver à une conclusion où « il devient impératif de mettre en place des mécanismes efficaces, fiables et professionnels d’information sur les cultures africaines », a conclu le coordinateur du programme. Le ministre de la Culture, des arts et  du tourisme, qui s’est fait représenter par son Directeur de la promotion des industries culturelles et créatives, Ardiman Traoré, tout en félicitant les initiateurs, s’est réjoui du choix porté sur  le Burkina Faso pour abrité le siège de « ce programme panafricain » par l’APIC.

Carolin Christgao, Directrice de Goethe Institut espère que son institut apportera son soutien au programme pour les trois ans à venir

Pour lui, cela témoigne que « notre pays est reconnu comme un pôle culturel, artistique et touristique ». Si pour le moment, le programme n’a pu démarrer que sous fonds propres de ces initiateurs, il espère tout de même bénéficier, pour les trois ans à venir, le soutien de l’Institut Goethe de Ouagadougou. «  C’est un programme qui va, j’espère, apporter grande chose dans le domaine du journaliste culturel. Et nous sommes toujours en discussion pour voir comment l’Institut Goethe peut soutenir ce programme dans les trois ans à venir, pourquoi pas mettre l’accent sur la formation », a signalé Carolin Christgao, Directrice de Goethe Institut. On note que  NO’O Culture est dérivé de Nord Ouest Culture. Il est piloté par un comité composé de 7 personnes, toutes des « professionnelles  expérimentées et dynamiques » issues de différents pays de l’Afrique francophone et anglophone.

Les invités ont posé avec les initiateurs du programme pour la postérité

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR