Afriyelba
A la Une

PRIX NORBERT ZONGO DU JOURNALISME D’INVESTIGATION: Yacouba Ladji Bama sur la plus haute marche du podium


Dans la soirée du mercredi 21 octobre dernier dans le pavillon de la créativité du SIAO, s’est tenue la cérémonie de remise des prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation à l’occasion de la journée nationale de la presse célébrée ce 20 octobre. Placée sous le thème « Médias et changement politiques en Afrique : Quelle contribution » cette cérémonie placée sous le parrainage du ministre de la communication a été mis à profit pour décerner les prix de meilleures photos et celui de la meilleure journaliste. Le constat que l’on a fait est que pour une première fois, les journalistes burkinabè ont raflé tout les prix. Yacouba Ladji Bama du reporter du Faso s’en est tiré avec deux prix dont celui suprême, le Sebgo d’or.

« Moumouni Djiguemdé, un ex prisonnier dans le gouvernement Zida » vous vous souvenez sans doute de cet article paru dans les colonnes du journal Le Reporter du Faso du 15 décembre 2014 au 14 janvier 2015. L’auteur qui n’est autre que Yacouba Ladji Bama a, avec preuve à l’appui, montrer que Moumouni Djiguemdé n’a pas les qualités morales nécessaires pour être ministre. « C’est cela le journalisme d’investigation. Il a rencontré des gens, trouvé des documents pour corroborer ses arguments si fait que l’intéressé ne savait plus quoi dire » a expliqué le président du jury du grand prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation.

C’est au regard donc de son courage, de sa détermination et de sa volonté à faire jaillir la lumière dans cette affaire qui lui a valu d’être retenu meilleur journaliste d’investigation de l’année 2015. En plus de ce prix suprême qui lui a permis de recevoir la somme de 1 million de F CFA en plus d’une attestation et le trophée à savoir le Sebgo d’or, Yacouba Ladji Bama,  a été sacré meilleur journaliste de la presse écrite toujours avec le même article. Un sacre qui lui a également permis d’empocher la somme de 1 million de F CFA.

IMG_0097
les lauréats ont posé en famille avec les officiels pour la postérité

Etienne Kafando du Pays a reçu le 3e prix du concours photos

En somme, le journaliste du Reporter est reparti de la cérémonie avec 2 millions de F CFA. Toujours dans la même catégorie du prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation, Jean Baptiste Bouda de la radio Ouaga a reçu le prix en radio d’une valeur de 1 million de F CFA. Au niveau des prix du concours photos, 3 prix ont été décernés dont le 3e  est revenu à Etienne Kafando des Editions Le Pays, le 2e à Rémi Zoeringré des éditions Sidwaya et le 1er à Harouna Marané du quotidien Notre Temps. Ils ont reçu comme récompense respectivement 100 000, 150 000 et 200 000 F  CFA plus des attestations chacun. Quant au prix de la meilleure journaliste elle est revenue à Laure Sawadogo de la radio légende. 2e l’année dernière, elle a occupé la  1ère place cette année parmi les 13 œuvres examinées avec son interview sur le cancer du col de l’utérus. Elle a reçu pour ce faire la somme de 1 million de F CFA en plus d’un trophée et d’une attestation. « Tout est bien qui fini bien » s’est réjoui Jean Claude Méda, président du comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo. Rappelant les objectifs qui sous-tendent l’institution  des concours, il a fait noter qu’ils visent à promouvoir le professionnalisme dans le métier de journalisme, à récompenser l’excellence et à stimuler l’ardeur et le talent des journalistes.

Cette année, confie t-il, le concours sur  le grand prix a connu la participation de 12 pays d’Afrique et le palmarès est allé crescendo en passant d’une Vingtaine  à une trentaine de prix. Tout en félicité tous les lauréats de la présente édition et en remerciant tout ceux grâce à qui, l’évènement a pu se tenir malgré le contexte difficile du pays, Jean Claude Méda a donné rendez-vous pour la prochaine édition. Le ministre de la communication Frédéric Nikiema, parrain de la cérémonie qui s’est fait accompagner de ses collègues de l’habitat et de l’urbanisme Réné Bagoro et celui du développement de l’économie numérique et des postes Nébila Yaro à la soirée, il a félicité le Centre de presse Norbert Zongo pour toutes les activités qu’il mène dans le sens de la liberté de la presse. On note que les remises des prix ont été ponctuées par des prestations d’artistes qui ont permis aux invités à la soirée gala de s’égayer.


Articles similaires

La journée de la femme digitale : une première bientôt à Dakar !

Afriyelba

Après l’agression de Hamed Kossa, Petit Docteur se confie à Afriyelba. Interview

Afriyelba

Mr Léo, Imilo, Floby et Dicko Fils arrivent au Burkina ce 28 décembre

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR