25 October 2020

REMA 2019 : Quand Abibou SAWADOGO fait danser tout le public du PAONGO

Partager
  • 177
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    177
    Partages

L’une des innovations qui a marqué la 2ème édition des Rencontres Musicales et Africaines est les showcases. Entendons ici par showcase des concerts en live devant les professionnels venus à l’occasion des REMA. Ils se passaient chaque nuit, après une journée de réflexion, à La Cour du Naaba, le PAONGO dans le quartier Wayalguin de Ouagadougou. Nous faisons un zoom sur ces soirées très émouvantes, avec des icônes de la musique africaine venus de plusieurs pays, devant une multitude d’imminentes personnalités invités.

 

 

Les showcases à l’espace PAONGO, il fallait les vivre pour être convaincu que Alif Naaba ne s’était pas trompé en les qualifiant « d’innovations majeures » des REMA 2019 à la cérémonie d’ouverture. Programmés pour assurer les concerts live aux REMA, les artistes se sont succédé sur scène de la première à la troisième nuit. De Samuel KAMANZI du Rwanda et KILE du Burkina à MALAYKY de la Côte d’Ivoire en passant par PAMIKA La Star, Ils ont bien servi le public de La Cour du Naaba, un espace hermétiquement fermé, musicalement parlant pendant trois nuits.

Le public a vécu débout les prestations

Toutes les mélodies, Reggae, Rap, Blues, pour ne parler que celles-là, étaient au rendez-vous. Pendant trois nuits d’affilées, les mélomanes n’ont pas regretté leur déplacement du côté de PAONGO. Et s’il y a eu une nuit plus bouillante de ces trois-là, c’est bien celle du dernier jour ou Abibou SAWADOGO a mis le « feu » dans La Cour du Naaba pour faire danser tout le public sans exception, même du haut de la terrasse ou d’autres invités s’étaient retranchés pour prendre « un verre » de vin ou de bière.

Précédée de SIA et de WINYIO, un chanteur Kenyan à la voix d’oiseau, la native du Sanmatenga, cette figure emblématique de la musique traditionnelle au Burkina Faso, n’est pas passée par quatre chemins pour se faire admirer par le public. Avec son batteur du kundé aux doigts magiques et ses danseurs qui maitrise bien le Warba, une danse du terroir Mossi, l’Ambassadrice Unicef pour l’éducation des enfants a donné toutes les émotions possibles au public.

WINYO du Kenya, guitare a épaté le public avec sa guitare

Le « farotage » des billets de banque il en a eu. Même plusieurs personnalités et d’artistes musiciens n’ont pas hésité à esquiver des pas de danse avec elle sur la scène. Ce fut le cas de Alif Naaba qui n’a pas pu se maitriser pour la trouver sur scène.  A sa descente du podium, la Star a été réclamée par le public en ces termes « bissé ! bissé ! bissé ! ». La soirée a continué avec d’autres artistes qui étaient déjà annoncés quand nous quittions les lieux autour de minuit.

Abatidan Casimir NASSARA


Partager
  • 177
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    177
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR