Afriyelba
A la Une Société

SEMAINE NATIONALE DE L’INTERNET : Paul Kaba Thieba loue la créativité des jeunes Burkinabè


Le premier ministre du Burkina Faso, Paul Kaba Thieba a donné le top départ officiel de la 14e édition de la Semaine nationale de l’internet et des autres technologies de l’information et de la communication (SNI), aujourd’hui 22 novembre 2018 dans la cour du salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO). Cette semaine qui vise à faire la promotion des multiples avantages qu’offre internet se tient cette année sous le thème, « Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la sociète »

« Ce que j’ai ce matin me rassure quant à la capacité de créer et d’innover des jeunes Burkinabè. Nous devons entretenir cette capacité de créer avec internet ». Ce sont là, les termes du premier ministre burkinabè Paul Kaba Thieba après le cérémoniel d’ouverture de la SNI. Il a laissé entendre que dans un monde mondialisé, internet est une exigence vitale en ce sens que les structures privées et publiques, les gouvernements en ont besoin pour rester en contact permanent avec leurs partenaires. Le chef du gouvernement  a été agréablement surpris de constater que des jeunes Burkinabè ont mis en place une application dans le domaine de l’agriculture permettant de donner des informations en temps réels sur les problèmes que les semis rencontrent.

Les invités à la cérémonie d’ouverture ont salué l’initiative de la tenue de la SNI

Sans oublier les drones permettant de contrôler le taux d’humidité des sols.  Au cours de son allocution, le ministre de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara/ Sanon a déclaré que depuis on institution en 2003, au moment où le Burkina comptait a peine 1% d’internaute, la Semaine nationale de l’internet réussie chaque année le pari de réunir des milliers de personnes autour de la problématique des technologies de l’information et de la communication. Elle a confié que le taux de couverture du territoire national par la 2G est de 82% et le taux de couverture de la donnée c’est-à-dire de l’internet est de 23%.

Elle poursuivra en indiquant que malgré Ces performances les défis restent énormes parce que la fracture numérique persiste et la qualité des services restent à améliorer. Hadja Fatimata Ouattara/ Sanon a affirmé aussi que la régulation des réseaux sociaux est un défi et un dilemme pour les gouvernements, car il s’agit de pouvoir réprimer les excès tout en préservant la liberté d’opinion et l’accès à internet. Elle a rappelé aux uns et aux autres que les Burkinabè doivent être à mesurer de produire et de consommer le digital local pour pouvoir construire durablement et efficacement l’économie numérique nationale du pays.

Le représentant résidant de la banque mondiale au Burkina Faso, Cheick F Kante a pour sa part, félicité le Burkina Faso pour avoir rendu pérenne la SNI. Dans la suite de son propos Cheick F Kante a mentionné que les TIC peuvent et doivent jouer un rôle prépondérant dans le développement socio-économique du pays des hommes intègres. En 2019, la SNI sera célébrée sous l’appellation « Semaine du numérique », à en croire le ministre de l’économie numérique et des postes

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Côte d’Ivoire: Eboué Emmanuel maudit par son ex-copine?

Afriyelba

Miss universités Burkina 2018: Les inscriptions sont ouvertes

Afriyelba

MODE: le Burkinabè Issa Sorogo désigné meilleur designer international au Canada

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR