Afriyelba
A la Une Culture

SIFLO 1: les écrivaines africaines se donnent rendez-vous du 17 au 22 avril à Ouagadougou.


Les écrivaines africaines ont désormais leur rendez-vous annuel afin de faire la promotion de leurs œuvres. Il s’agit du Salon International féminin du livre de Ouagadougou (SIFLO) dont la première édition se tiendra du 17 au 22 avril. L’association Pionnières du livre, structure organisatrice de l’évènement a animé ce jeudi une conférence de presse à cet effet. 

Le comité d’organisation du SIFLO a donné aux hommes et femmes de médias les grandes lignes de la première édition de l’évènement.

Le Burkina Faso compte plus 130 écrivaines à ce jour, mais le travail de ces femmes n’est pas reconnu à sa juste valeur. Les écrivaines sur le reste continent africain ne sont pas mieux valorisées. Pour l’association Pionnières du livre, ce manque d’intérêt pour la plume féminine aura pour conséquence son extinction au fil du temps, d’où la mis en place du SIFLO. Ce salon a pour objectif d’encourager la participation des femmes dans le monde de la littérature, créer un espace de dialogue et d’échange pour les acteurs, faciliter la mise en réseau entre les acteurs du monde du livre féminin. Elle vise également la démystification de l’art de l’écriture en milieu féminin, inciter les plus jeunes à prendre goût à la lecture et à la littérature et à poser les jalons de la participation pérenne des femmes de lettres au rendez vous littéraires à travers le monde. «Le SIFLO sera une vitrine d’éducation et d’échange afin d’amener les jeunes à la lecture et à l’écriture. Il y’a très peu de femmes dans les salons de livre que j’ai visité à travers le monde et je me suis dit qu’il faut ce cadre pour permettre aux femmes d’échanger leurs expériences parce que lorsqu’elles sont unies elles peuvent changer le monde» a confié Dédé Rose Kouevi, présidente de l’association Pionnières du livre et promotrice du SIFLO. Une trentaine de femmes venues de 12 pays à savoir le Burkina ,le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, le Maroc, le Tchad, le Bénin, le Gabon, le Niger et la Guinée Conakry qui est le pays invité d’honneur.

Dédé Rose Kouevi présidente de l’association Pionnières du livre et promotrice du SIFLO.

Au programme de cette première édition du SIFLO il y aura des conférences débats, un concours de poésie et de recueil de nouvelles, la présentation d’auteures et leurs œuvres, des panels d’élucidation des différents genres littéraires, des ateliers d’écriture et de lecture de création littéraire. Les écrivaines présentes à Ouagadougou le temps du SIFLO visiteront 14 établissements d’enseignement pour animer des cafés littéraires pour partager leur expérience et distribuer des œuvres littéraires aux élèves et étudiants. Les activités s’achèveront avec une soirée gala et une cérémonie de remise de prix. «Nous avons décidé de distinguer au Burkina et à l’international des écrivaines qui se battent depuis belle lurette. Nous remettrons également lors de la soirée gala le prix de recueil de poésies et le prix de recueil de nouvelles SIFLO» a ajouté la présidente de l’association Pionnières du livre.

Rendez vous est pris le 17 avril à partir de 15 heures 30 à la maison de la femme de Ouagadougou pour la cérémonie d’ouverture de la première édition du SIFLO.

Par Wend Kouni.


Articles similaires

Jahkasa ft Tiyab Soldat- Née Chikora

Afriyelba

Rexona foot party : Les arbitres viennent du Mali et du Bénin

Afriyelba

FLEUR OUEDRAOGO, UNE STAR EN DEVENIR

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR