Afriyelba
A la Une Musique

SORTIE DISCOGRAPHIQUE: Glhory en mode « Succès et gloire »


 Le samedi 18 mars 2017 restera à jamais une date inoubliable dans la mémoire de Magloire Djibrina Boly alias Glhory de son nom d’artiste. En effet, c’est à cette date qu’il a finalement réalisé ce qui lui tenait à cœur, un rêve qu’il a baptisé « Succès et gloire ». C’est le titre de son tout premier opus dont la dédicace est intervenue au Club Hannane sis à Ouaga 2000. Devant parents, amis, connaissances, invités et fans, l’artiste qui, par maintes reprises a tenté de sortir un album mais n’y est jamais parvenu, a finalement réalisé son coup. L’œuvre comporte douze titres que sont : « Je louerai l’Eternel » ; « Sougr saaga », « Nam Yiidima » ; « Allah dron » ; « Succès et gloire » ; « Les temps ont changé » ; « Don’t remember » ; « Je n’avais pas de mot à dire » ; « Mdata fô » ; « C’est toi que je veux marier » ; « Utilise moi » ; « A tes pieds ». Elle se veut une hymne, une reconnaissance et des louanges à Dieu pour ses bienfaits.

L’artiste (micro), présentant son album aux journalistes

Dans « Succès et gloire », l’artiste chante l’amour, le mariage, magnifie la beauté féminine notamment celle de la femme sahélienne ; il exhorte la jeunesse à bannir, de son comportement, la peur, la honte, les commérages. Glhory invite également au travail, à l’humilité, à la persévérance, à la foi. Il dénonce le mariage forcé, invoque et supplie Dieu afin qu’il vienne en aide à ce monde en proie aux guerres et autres conflits qui font ravages. Il interpelle par ailleurs les enfants de Dieu sur les mauvais changements que subit le monde jour après jour et rappelle à tous que le retour du Seigneur est proche. « Succès et gloire » a pour objectif général de sensibiliser sur l’ardeur au travail, la persévérance, le courage, le respect des valeurs morales, à cultiver l’amour, le pardon et la paix autour de soi, à vivre une vie pieuse pour une société mieux équilibrée. Les titres sont chantés dans diverses langues que sont le mooré, le dioula, le fulfuldé (langues nationales du Burkina), le français. L’album allie différents rythmes tels le warba, le liwaga, mélangé au style afro-nigérian, coupé-décalé, reggae, afro-zouk, rap, Ndombolo et zouk.

Le premier CD a été payé par la marraine Mme Ganou

Il a été arrangé par l’artiste lui-même. Le titre « Sougr-Saaga » a déjà été clipé et le staff de Glhory promet un autre clip d’ici les vacances. Un concert est prévu, pour le mois de juin 2017 au jardin de la musique Reemdoogo et une tournée régionale est en vue. La réalisation de l’œuvre a été rendue possible grâce au soutien du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). Le tout premier CD a été vendu aux enchères à l’issue de la conférence de presse et acheté à 45 000 F CFA par la marraine de la cérémonie, Mme Cécile Ganou, administrateur des affaires sociales au ministère de la femme.

Christine Sawadogo


Articles similaires

CANAL+ : Plusieurs investissements pour enrichir les bouquets !

Afriyelba

Classico: « J’ai vu l’un des pires Real Madrid en première période » a déclaré Piqué

Afriyelba

Davido: «Mon gardien a 2 maisons et 3 voitures »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR