Afriyelba
A la Une Société

UNIVERS CARCERAL : Une minute de Wedbinde à la prison civile de kaya


En marge de la neuvième édition du festival Wedbinde qui se tient actuellement dans la région du centre-nord, le président de l’association culturelle Passaté (ACP) et ses collaborateurs ont rendus victimes aux détenus de la prison civile de Kaya.  C’était ce samedi 1er décembre 2018. Ils se sont fait accompagner par la troupe Relwendé de Tangpore à Korsimoro. L’objectif était d’égayer les prisonniers et leur montrer que l’association est de tout cœur avec eux.

« Nous qui sommes dehors en liberté, il n’est pas exclu qui nous nous retrouvions du jour au lendemain en prison. Une petite erreur peut nous amener ici. Nous pensons qu’en venant animer avec eux beaucoup de choses peuvent changer en eux. » C’est ce message fort que Jacob Bamogo président de l’ACP a lancé à l’issue de sa visite à la prison civile de Kaya. Monsieur Bamogo estime que le rôle de ceux qui sont en liberté est d’aider les personnes détenues à comprendre que la société est de tout cœur avec elles et que leur contribution est plus qu’importante pour le développement du Burkina Faso.

Jacob Bamogo a confié qu’il faut compter avec les détenus pour construire le Burkina Faso

Avant que la troupe invitée installe ses quartiers dans l’univers carcéral kayalais, un prisonnier a mis tout le monde d’accord avec son talent d’artiste chanteur. Nous avons eu l’occasion de voir un monsieur qui manie à la perfection la chanson traditionnelle. C’est avec un immense plaisir que le président de l’ACP a déclaré que son association verra dans quelle mesure elle peut soutenir le détenu en question pour qu’à sa sortie il puisse vivre de la musique s’il le veut. La troupe Relwendé de Tangpore à Korsimoro a fait danser, prisonniers, gardes de sécurité pénitentiaire, membres de l‘ACP bref tous les visiteurs du jour, dans une belle ambiance allant du Wedbinde au Salou.

Abdoulaye Thiombiano directeur de la prison civile de Kaya s’est dit satisfait de la visite de l’ACP et de la joie qu’elle a mis dans le cœur des prisonniers. Le directeur a laissé entendre que cette visite est un message fort qui amène les détenus à croire qu’ils peuvent changer et vivre une vie saine. C’est avec ce témoignage émouvant des prisonniers que les visiteurs ont quitté les lieux « Quand nous recevons des visites de ce genre nous oublions pendant au moins deux semaines nos soucis et le stress de la prison ».

Sougrinoma Ismael GANSORE envoyé spécial à Kaya


Articles similaires

KORE DU NORD: LE PRESIDENT LANCE UN CONCOURS POUR EPOUSER SA SŒUR

Afriyelba

Bilan sportif des étalons de la semaine du 26 septembre au 2 Octobre 2022. 

Afriyelba

Programme des obsèques de Idrissa Ouédraogo

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR