Menu

Assimi Diero, Manager Marketing à Orange Burkina : « Nous avons organisé le e-sport pour…… »

Vous connaissez entre autres  les Etalons footballeurs, handballeurs, volleyeurs, boxeurs, voici à présent les Etalons Gamers. Entendez par là les meilleurs burkinabè en jeux vidéos. En effet, au cours d’un grand tournoi de jeux vidéo organisé par ORANGE Burkina en ce mois de novembre, deux jeunes à savoir Dimitri Ouédraogo et Loussé Arnaud ont  réussi à se tirer du lot pour aller représenter le Burkina Faso au festival électronique et de jeux vidéos à Abidjan. Lousse Arnaud en sa première participation à ce festival est revenu avec le premier prix PES 2018 parmi les gamers de 6 pays de l’Afrique de l’Ouest. Cet Etalon gamer est actuellement  à Casablanca en compagnie de Rakissaga Guy Claver, arrivé 2e en PES au niveau national pour représenter le Burkina à la coupe d’Afrique des jeux vidéos. Pour en savoir plus sur cette compétition de jeux vidéos appelée  eSport , nous sommes allés à la rencontre de Assimi Diero, Manager marketing à Orange en charge des services à valeur ajoutée et de l’Internet mobile chez Orange. Les raisons de l’organisation de la compétition au niveau national, le voyage des Etalons gamer à abidjan et à Casa, les différents types de jeux mis en compétition sont les sujets abordés dans l’interview. Lisez. 

 

AFRIYELBA : Orange Burkina, a organisé cette année une compétition de eSport peut-on savoir les objectifs poursuivis à travers cette compet ?

Assimi Diero : Je vous remercie pour l’opportunité que vous nous offrez afin que nous puissions  parler  du eSport. En effet, du 4 au 11 novembre dernier, nous avons organisé une compétition de  jeux  vidéo baptisée eSport. Nous avons remarqué que c’est un sport électronique qui est en train de prendre de l’ampleur dans le monde. Il est même question que  la discipline  soit intégrée aux jeux olympiques de Paris 2024. L’autre constat aussi est qu’au Burkina Faso, nous avons des gamers  très talentueux qui n’ont cependant pas de cadre d’expression grandeur nature, de grandes  compétitions pour pouvoir se mesurer et s’améliorer. Chaque année lorsqu’il y a des compétitions à l’extérieur, le Burkina Faso n’était aucunement représenté pour diverses raisons, alors qu’il y a des jeunes très bien outillés et passionnés capables de rivaliser avec les gamers des autres pays. C’est pour toutes ces raisons que Orange Burkina a décidé d’organiser cette année une compétition, un cadre pour  permettre à nos compatriotes d’exprimer leur talent aux yeux du monde.

Assimi Diero (2e à partir de la gauche) à l’aéroport international de Ouagadougou pour accueillir les gamers burkinabè de retour d’Abidjan

Quels sont les différents types de jeux qui étaient en compétition ?

Il faut effectivement souligner qu’en matière de eSport, il y a différents types de jeux mais nous avons pris en compte ceux qui sont prisés au niveau des compétitions internationales. Il s’agit notamment de FIFA,PES 2018 et Asphat 8,qui n’était pas en compétition officielle cette année, nous l’avons intégré juste pour former les gamers pour les compétitions futures.

Pour une première édition, avez-vous enregistré de nombreux participants ?

Il faut dire que nous avons été surpris du nombre d’inscrits en cette première édition. Nous avons enregistré en tout 1058 inscrits lorsque nous avons lancé la compétion. La mobilisation était totale. Nous avons tenu compte de beaucoup d’aspects  dont entre autres l’âge (il fallait avoir au moins 18 ans, pour les moins de 18 une autorisation parentale était nécessaire), la possession d’une carte d’identité, pour trier les participants si non on aurait eu plus que 1 500 à 2000 inscrtis.

Comment s’est passé la compétition?

Nous avons déployé un chapiteau dans la cours du SIAO avec toutes les commodités nécessaires pour permettre aux Gamers de montrer tous leurs talents. Il y avait des matchs de poule,  les 32e de finale, les 16… puis les grandes finales. A l’issue des 4 jours du concours,les  meilleurs en PES et en FIFA ont été identifiés pour représenter le Burkina Faso dans les compétitions internationales. Deux d’entre eux à savoir Dimitri Ouédraogo et Lousse Arnaud viennent de rentrer d’Abidjan  d’où Lousse Arnaud est revenu avec le premier prix en PES 2018. .  Une grande fierté nationale. L’autre participant en FIFA à savoir Dimitri Ouédraogo n’a pas eu assez de chance ; il a tout de même montré aux autres gamers toute l’étendue de son talent. Pour une première nous avons fait une forte sensation, avec un prix à la clé. L’année prochaine, nous espérons rafler tous les prix pour le Burkina.

Pouvez-vous nous parler un peu de la participation des gamers à la  coupe africaine de PES à Casablanca ?

Les Etalons Gamers sont actuellement à CASA pour participer à la Coupe d’Afrique de jeux vidéos

Effectivement nos Etalons gamers, champions au niveau national PES 2018 sont actuellement  au Maroc afin de participer à cette coupe d’Afrique des jeux vidéo. Il s’agira d’identifier aux termes de la compétition le champion d’Afrique du eSport, nous espérons qu’il sera burkinabè.. . Il faudra ajouter qu’en marge des compétitions, il est prévu des panels pour débattre sur des thèmes liès aux jeux vidéos sur le continent, mais aussi des présentations en avant-première de nouveaux jeux vidéos. Cette compétition africaine sera aussi l’occasion de préparer les gamers aux jeux olympiques de 2024 si toutes fois la discipline est retenue. Nous souhaitons bonne chance à nos vaillants Etalons Gamers.

Pour terminer, je dirais  que ORANGE est une marque proche des burkinabè, une marque qui rapproche de l’essentiel, une marque qui permet à la jeunesse de s’exprimer, de démontrer tout son talent..

Propos recueillis par Yannick SANKARA

 

One comment

1 Pings/Trackbacks for "Assimi Diero, Manager Marketing à Orange Burkina : « Nous avons organisé le e-sport pour…… »"

Laisser un commentaire

Elitis Express

Elitis Express

Promo Canal Plus

Promo Canal Plus

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)