Afriyelba
A la Une Société

« NUITS DU BALAFON » 2018: Sous le signe de la résistance face au terrorisme


La 2e édition du  festival « Les nuits du balafon » a eu lieu,  le 3 mars 2018,  au  jardin de la musique Reemdoogo  sis au quartier Goughin de Ouagadougou.  Initialement prévu pour se dérouler les 2 et 3 mars, c’est seulement le 3 mars que les artistes se sont produits à  cause de la double attaque terroriste  qu’a connu le pays des «  Hommes intègres ».  Néanmoins, les initiateurs du festival  ont dit être satisfaits au regard  de la participation  du public et l’engagement des artistes.  Ce qui a permis d’atteindre l’objectif du projet qui est  de promouvoir la musique traditionnelle, offrir au public d’autres expériences musicales  et de créer un marché où se rencontrent  artistes et programmateurs.

 Le balafon  était à l’honneur au   jardin de la musique Reemdoogo  de Ouagadougou,  ce 3 mars. C’était à la faveur de la 2e édition du  festival « Les nuits du balafon »  initialement prévu  pour se tenir les 2 et  3 mars 2018. Mais le destin en a décidé autrement puisque le  2 mars l’Etat major général des armées et l’ambassade de France        au Burkina ont été simultanément visés   par des  attaques terroristes  qui ont  coûté la vie à 8 soldats Burkinabè. Pour montrer aux auteurs de cette barbarie  que le Burkina reste et restera debout, les  initiateurs du festival  ont programmé des artistes et invité le public. Ainsi, une douzaine de groupes a été programmée à cet effet. il s’agit entre autre, des groupes Folikadi ,  Bêka Hêre ,  Bakari Dembelé ,  Kundé Blue.  Ce fut des moments inoubliables entre public et groupes artistiques.

Le promoteur du festival s’est dit satisfait du bon déroulement de la 2e édition

 Signalons que   le  festival « Les nuits du balafon » se veut   un cadre d’expression musicale au tour des  instruments spécifiques comme, le balafon, la kora et le djembé.  Il est porté par l’association Wapani qui  est une association regroupant  des tisserands et fabricants d’instruments  de musique. Au regard de la mobilisation du public et de l’engagement des artistes,  Doubassin Sanogo  directeur artistique du festival  « Les nuits du balafon » s’est dit satisfait.    En rappel, la première édition du festival  s’est déroulée en 2017. Il avait réuni une vingtaine de groupes musicaux et attiré un public conséquent  pendant  3 jours.

Zanga Camara


Articles similaires

COULEURS VACANCES 2016 : Les crews du Burkina vont encore se battre à Bobo

Afriyelba

Festival de Cannes: Découvrez les plus belles robes de la cérémonie d’ouverture

Afriyelba

CAN 2019: Héroïque, le Madagascar surprend la RDC et file en quarts

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR