Afriyelba
Mode

DAN’FANI FASHION WEEK Un marché pour valoriser le textile africain


Depuis le 29 septembre, la capitale du Burkina vivre au rythme de la Semaine internationale de design textile africain. Organisée par l’Association « Afrikikre » pour une Afrique qui gagne en partenariat avec Afrique authentique, cette semaine dénommée Dan’FANI Fashion week vise la promotion du textile africain en général et du pagne tissé burkinabè en particulier comme potentiel économique. Le comité d’organisation de l’évènement placé sous le parrainage de la présidente de la commission de l’Union Africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma a tenu une conférence de presse le 29 août dernier au CDC la termitière pour donner les grandes lignes de la semaine qui bat actuellement son plein sur l’avenue Kwamé Nkrumah.

Ateliers, panels, conférences, expositions, workshops, master class, Grand défilé de mode, animation musicale, voilà le plat de résistance de la première édition de Dan’fani Fashion Week ouvert le 29 août dernier en présence du ministre de la communication, porte parole du gouvernement, représentant le premier ministre.

Durant une semaine donc sur l’Avenue Kwamé Nkrumah, producteurs de coton, transformateurs, tisseurs, teinturiers, créateurs, designers, stylistes, décorateurs résidant au Burkina et ailleurs vont échanger autour du thème « Le Faso Danfani, une marque, un marché à conquérir ».  Expliquant le choix du thème Marguerite Doannio, présidente du comité d’organisation a indiqué qu’actuellement, le problème qui se pose au Burkina Faso c’est celui du marché. « Les femmes tissent à longueur de journée, elles ont des pagnes en stock mais elles ne savent pas quoi faire. Elles tissent sans commande. C’est pourquoi nous avons initié ce salon pour réunir tous ceux qui tissent et ceux qui achètent afin de promouvoir le textile africain.

Cette première édition est non seulement une manière d’affirmer notre identité à travers les tissus traditionnels mais aussi de créer un pacte avec tous les acteurs de la filière coton en  vue de booster le secteur pour un meilleur devenir de tous.» a expliqué Marguérite Doanio. Le ministre de la communication, a fait noter au cours de la cérémonie d’ouverture que le salon est un moment privilégié de rencontre et d’échange entre les différents professionnels de la filière coton de la sous-région en vue de partager des expériences.

Il a par la suite félicité les organisateurs pour l’initiative et a invité le public à faire un tour au niveau des stands afin de se procurer deux ou trois pagnes Faso Danfani. En plus des participants issus des différentes régions du Burkina, la première édition de Dan’fani Fashion Week enregistre la présence d’autres acteurs du secteur de la sous-région dont la Côte d’Ivoire, le Mali, le Bénin, le Togo et le Sénégal. Une centaine de stands sont dressés tout au long de l’avenue  Kwamé Nkrumah et ce jusqu’au 5 septembre date à laquelle un gala sera organisé pour clore en beauté l’évènement selon la présidente du comité d’organisation. Le public est donc invité à visiter le salon où chaque soir de mini défilés de mode et des animations musicales s y déroulent de 20 à 22h.


Articles similaires

4e édition des 12 PCA: « Ce sera rien que du live » dixit Hervé Honla

Afriyelba

Culture: La musique et ses mystères

Afriyelba

Des photographies prises en 1936 remises au musée national du Burkina par le Brésil.

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR