Recent Posts
a
18 November 2018

Abdoul Karim Sango, MCAT:  » Allez leur dire que nous avons passé des Récréatrales dans la quiétude »

La dixième édition des Récréatrâles qui a débuté le 25 octobre passé a refermé ses portes dans la nuit du samedi 3 novembre 2018 sur la rue 9. 32 du quartier Gounghin à Ouagadougou. Devant une foule de milliers de personnes, le président de cette fête du théâtre contemporain, Etienne Minoungou et ses collaborateurs ont dit leur Zamin (reconnaissance) à tous ceux qui ont concouru au succès de l’évènement. La cérémonie a eu lieu en présence du ministre de la culture des arts et du tourisme (MCAT) Abdoul Karim Sango, et le chef de Bougsoum Tenga (Gounghin).

La cérémonie de clôture de la dixième édition des Récréatrales a pris forme avec l’ambiance des joueurs de benda (instrument traditionnel de musique) et les chants de bienvenue des femmes et des filles de ménage du quartier Gounghin. Après cette petite fenêtre d’animation qui a permis aux uns et aux autres de s’installer confortablement, Etienne Minoungou a pris la parole pour exprimer sa satisfaction vis-à-vis des différentes visites que les autorités du Burkina Faso ont effectué sur le site du village de la manifestation. Il a salué aussi le plaidoyer que le MCAT a initié pour la signature d’une convention pluriannuelle qui élèvera les Récréatrales au rang de patrimoine national. Au chef de Bougsoum Tenga et ses notables, il a témoigné toute sa gratitude pour leur accompagnement et leur disponibilité tout au long des 10 jours que le festival a duré.

Le chef de Bougsoun Tenga était présent à la cérémonie de clôture

Par la suite, Aristide Tarnagda,  directeur des Récréatrales s’est montré satisfait de la mobilisation des Ouagalais et surtout des habitants de Gounghin autour du festival. Il a tiré son chapeau au 70 scénographes, aux membres du comité d’organisation, aux jeunes du quartier et aux forces de défense et de sécurité qui n’ont pas du tout fléchi jusqu’au dernier jour. Le ministre de la culture des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a, pour sa part, remercié les organisateurs des Récréatrales qui ont permis à l’ensemble des Burkinabè de penser qu’un autre monde est possible dans le contexte actuel marqué par l’insécurité. « Aller leur dire que nous avons passé les Récréatrales dans la quiétude et la sécurité » a-t-il martelé. Le MCAT a affirmé qu’il a été marqué par la pièce de théâtre du Congolais Sinzo Aasan intitulée « Que ta volonté soit Kin ».

C’est devant des milliers de festivaliers que la 10e édition des Récréatrales a refermé ses portes

Une mise en scène qui montre que la politique doit être faite pour le bien-être des populations et la religion ne doit pas abuser de la naïveté de ses derniers, à en croire Abdoul Karim Sango. Anatole Tapsoba élève en troisième année au cartel a félicité les premiers responsables des Récréatrales pour le travail qu’ils ont abattu en amont en en aval pour permettre au Burkinabé de vivre pleinement cette fête du théâtre. Il a souhaité qu’en 2020 la 11e édition draine dix fois plus de monde que cette année. La comédienne Jocelyne Sanou que nous avons rencontrée également sur place a déclaré qu’elle n’a pas décelé de failles dans l’organisation des Récréatrales 2018. Elle a exprimé son désir de voir le nombre d’artistes étrangers accroitre en 2020 pour promouvoir la destination Burkina Faso. En outre,  la cérémonie de clôture a été une occasion pour remettre des attestations aux jeunes qui ont participé au programme national de volontariat du Burkina Faso (PNVB). Rendez vous est pris pour la 10e édition des Récréatrales en 2020.

Etienne Minoungou fondateur et Aristide Tarnagda directeur artistique des Récréatrales, très satisfaits du bon déroulement de la 10e édition

Sougrinoma Ismaël GANSORE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR