Afriyelba
A la Une Société

Burkina Faso: MICROCRED EST DEVENUE BAOBAB. Explication


C’est officiellement fait. Depuis le 30 novembre denier, l’entreprise financière MICROCRED qui s’est implantée au Burkina  Faso en 2016, est devenue BAOBAB. Pourquoi ce changement de dénomination? Quels sont ses implications? Quelles sont les particularités et les innovations que l’entreprise offre aux Burkinabè? Pourquoi le choix de Baobab? Les réponses à ces questions ont été livrées aux journalistes dans la soirée du 30 novembre dernier au restaurant le Gondwana en présence du président fondateur de Baobab Arnaud Ventura.

« Plus qu’un symbole, le Baobab est avant tout une ressource, c’est un arbre aux mille usages. Baobab parce que c’est un nom simple et reconnaissable et qui est un arbre présent au Burkina Faso, qui a, non seulement une grande signification culturelle, mais aussi de nombreux usages pratiques. La force du Baobab, sa forte présence à travers l’Afrique et sa place au cœur de nombreuses communautés locales sont autant d’attributs qui correspondent aux valeurs du groupe » a expliqué Nicolas Dehoorne, directeur général de BAOBAB Burkina aux journalistes à la conférence de presse parlant du choix de Baobab. Entouré de ses plus proches collaborateurs et avec le symbole du Baobab devant eux, Nicola a expliqué ensuite les mille usages de l’arbre en ces termes:

Le Directeur général de Baobab Burkina échangeant avec les journalistes

« C’est un usage que nous voulons simplifié pour permettre à nos clients de se concentrer sur l’essentiel et se développer pleinement, un usage digitalisé pour symboliser l’accès à l’innovation (nano crédit taka, renouvellement automatisé, application client et d’autres à venir), un usage tourné vers l’humain, adapté aux besoins quotidiens car nous avons l’ambition de toujours placer nos clients et leurs projets au cœur de nos préoccupations et enfin un usage pour permettre à chacun, client comme employé de libérer leur potentiel ». Plus loin, il indiquera que MICROCRED est devenu Baobab, parce que la société à sa création en 2005,  s’est faite connaître pour permettre l’accès aux financements des micro-entrepreneurs. Aujourd’hui, indique le DG de Baboba Burkina, nous continuons ce service d’accès aux crédits aux micro-entrepreneurs tout en élargissant nos cibles aux particuliers et aux petites et moyennes entreprises.

Pour permettre aux clients de profiter pleinement de ce changement, Nicolas Dehoorne a annoncé le lancement d’un mois spécial Baobab avec le taux qui double passant de 3,5% à 7% du 30 novembre au 31 décembre. « Pourquoi un client doit préférer Baobab à une autre entreprise financière a voulu savoir un journaliste? « . « Parce que nous sommes très efficaces et très rapides. Nous procédons de la sorte pour permettre aux clients d’avoir rapidement accès à leur argent. Nous pensons être les plus rapides du marché parce que nous avons 15 jours calendaires entre le moment que le client fait sa demande et celui qu’il entre possession de son argent » a répondu Arnaud Ventura, le fondateur du groupe qui est arrivé dans la soirée du 30 novembre à Ouagadougou. L’autre plus offert aux clients par Baobab, a fait savoir Nicola Dehoorne, est la mise en place d’une stratégie ambitieuse de digitalisation de leur entreprise. Une digitalisation qui va permettre aux clients de se connecter via internet à leur compte, consulter leur dernière opération, faire des demandes de crédits directement sur leur smartphone.

Le président fondateur Arnaud Ventura a invité les Burkinabè à faire confiance à Baobab Burkina qui offre des services efficaces et rapides

Baobab Burkina a débuté ses activités avec l’ouverture de sa première agence le 7 septembre 2016 à Ouagadougou. Filiale du groupe Baobab (ancienne MICROCRED), l’institution offre aux personnes exclues du système financier traditionnel, des produits et des services financiers adaptés. Elle participe ainsi à l’amélioration des conditions de vie de ses clients et au développement économique du pays. L’institution a pour ambition à moyen terme de devenir leader sur le marché de financement des petites et moyennes entreprises au Burkina Faso. Au 31 octobre 2018, Baobab Burkina compte 5 agences dont 4 situées à Ouagadougou et 1 à Bobo Dioulasso. En 2 ans, elle s’est développée et est devenue une belle entreprise. Elle compte désormais 159 salariés, quasi 27 milliards de F CFA de crédits octroyé et le chiffre le plus important 15 837 clients. Sur le plan mondial, le groupe est présent dans 11 pays en Afrique en Europe et en Chine.

Juste après la conférence de presse, Baobab Burkina a offert un cocktail à ses clients et partenaires au restaurant Gondwana pour leur expliquer le changement de nom et les implications que cela va avec. Un cocktail qui a connu la présence du ministre burkinabè de l’économie. Nous vous reviendrons dans nos prochaines colonnes sur cet aspect du lancement de Baobab Burkina.

Yannick SANKARA


Articles similaires

Nigeria : Aliko DANGOTE dévoile son plan pour acheter le club anglais Arsenal en 2021.

Afriyelba

Total freestyle : A Ouagadougou le meilleur jongleur est Ouédraogo Ganirou

Afriyelba

Insécurité au Burkina : La pièce théâtrale «Ingérence» de Nikiema Halimata réalisé grâce à  »Femme en création » raconte. 

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR