Afriyelba
A la Une Société

BURKINA : L’UE accompagne la culture à hauteur de 6,5 milliards de F CFA


« Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture au Burkina Faso » et « Initiative de financement innovant pour la culture » sont les deux programme de soutien à la culture burkinabè lancés, ce 25 février 2019, à Ouagadougou. Ces programmes, financés par L’Union européenne, en partenariat avec l’Agence française pour le développement (AFD) visent à promouvoir la culture burkinabè dans toute sa diversité.

Travailler à la création de richesses et d’emplois dans les filières image, art de la scène, artisanat, et les arts appliqués, appuyer la culture dans la région des Hauts-Bassins avec la réouverture du hub culturel de Guimbi et renforcer la gouvernance de la culture et des capacités d’accompagnement des acteurs culturels au ministère en charge de la culture. Ce sont là quelques objectifs visés par les deux programmes de l’UE et de l’AFD, lancés, ce 25 février.

A travers ces programmes, l’UE et l’AFD visent à mobiliser le potentiel des industries créatives pour le développement durable et les emplois. Cela, en renforçant les capacités des différents acteurs et en leur permettant d’avoir des solutions de financement sur mesure. Présent lors du lancement des programmes, Stefano Manservisi, directeur général de la coopération internationale et du développement à la commission européenne n’a manqué d’indiquer que si l’UE s’est inscrit dans cette dynamique, c’est parce que la culture recèle un énorme potentiel de développement socio-économique et de création d’emplois. C’est aussi, pour Phillippe Chedanne, directeur régional de l’AFD, un tremplin pour le développement durable en ce sens qu’en plus de créer de l’emploi, les industries créatives favorisent le lien social et l’inclusion de tous dans la communauté.

Le ministre en charge de la culture burkinabè, Abdoul Karim Sango, lui a d’abord indiqué qu’il est impossible d’avoir une stabilité dans un contexte où la jeunesse est désœuvrée. « Beaucoup l’ignorent, mais la culture participe au PIB », a-t-il dit. Pourvoyeuse d’emplois, selon le ministre, elle participe donc à l’insertion socio-professionnelle de la frange jeune de la population. Cette appui de l’UE et de l’AFD aux industries créatives, vient, a-t-il ajouté, à point nommé.

« Le ministère de la culture est satisfait de ce qu’aujourd’hui un partenaire aussi important du développement en Afrique est compris que la culture est un élément clé pour le développement sur le continent. Cet appui de 10 millions d’Euros que nous devons gérer en toute responsabilité selon les normes de la bonne gouvernance devrait permettre la création d’une véritable industrie culturelle et de bénéficier d’autres appuis venant soit d’initiative nationales ou d’initiatives de partenaires à l’extérieur», s’est réjoui Abdoul Karim Sango.

Adama SIGUE


Articles similaires

Jean Pierre Adams: Le footballeur dans le coma depuis 35 ans

Afriyelba

MEDIAS Canal+ dévoile ses nouvelles offres

Afriyelba

Miss Burkina: Les représentantes du Plateau central seront connues ce soir

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR