27 February 2020

 CINE DROIT LIBRE: le clap de départ pour la 15e édition est donné

Partager
  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    37
    Partages

La 15e édition du festival Ciné droit libre a ouvert ses portes ce 7 décembre 2019 à l’espace Gambidi de Ouagadougou. Entièrement présidée par son Excellence Michel Kafando, président de la transition et le Pr Théophile Mwené Ndzalé Obenga du Congo Brazza, parrain de l’édition, la cérémonie d’ouverture a connu la présence des membres du gouvernement, de Me Bénéwendé S. Sankara, 1er vice-président de L’Assemblée Nationale et des festivaliers venus d’Afrique et d’Europe.

C’est devant un parterre de festivaliers que s’est ouverte l’édition 2019 du festival Ciné droit libre

« Pourquoi la démocratie ? ». ’est sous ce thème que se tient la 15e édition du festival Ciné droit libre du 7 au 14 décembre 2019 prochain à Ouagadougou. Une édition entièrement placée sous le signe de la défense et de la promotion de la démocratie. Selon Abdoulaye Diallo, coordonnateur du festival Ciné droit libre, 15 ans, c’est l’âge de la maturité. Pour lui, si l’évènement a pu se tenir durant ce temps, c’est grâce aux partenaires techniques et financiers. Il a, en outre, indiqué que Ciné droit libre 15 ans après; continue de relever les défis.

Des membres du gouvernements et le 1er vice président de l’Assemblée nationale ont marqué leur présence à la cérémonie d’ouverture

« Cette 15e édition intervient à une période particulière au continent africain », a-t-il indiqué. En effet, explique -t- il lui, après plus d’une décennie de parcours, la culture de la démocratie peine encore à s’enraciner en Afrique notamment avec des élections mal préparées ou manipulées avec comme corollaire les violences bloquant le processus démocratique et le dialogue entre acteurs politiques entraînant des restrictions de la liberté d’expression. Cette année, les initiateurs du festival Ciné droit libre s’interrogent sur  « pourquoi la démocratie ? ».

 

Le coordonnateur du festival Diallo très satisfait de la mobilisation des festivaliers à la cérémonie d’ouverture.

Une interrogation qui trouve tout son sens, à en croire Abdoulaye Diallo, à une période où l’Afrique est secouée par de multiples crises de gouvernance, avec des démocraties en danger et des élections qui s’annoncent à l’horizon 2020. Aussi, des questions comme celles liées aux droits humains seront abordées également.  Durent une semaine, les festivaliers auront à voir des films, à suivre des des panels suivis de débats, à visiter des expositions, à participer à des conférences et à des animations podiums avec un parterre d’artistes nationaux et internationaux.

Le président Michel Kafando a souligné que la démocratie passe d’abord par la promotion des droit humains d’où l’importance du festival ciné droit libre

Le président de la 15e édition, Michel Kafando a, pour sa part, indiqué que l’enracinement de la démocratie dans les Etats africains passent d’abord par la promotion des droits humains et la liberté d’expression, « quelle soit en cinéma, en écrit ou en parole ». Sur la question sécuritaire, le président de la transition a souligné qu’il ne peut avoir un dualisme à la tête d’un Etat. Pour lui, pour revoir les principes de la démocratie, il était important de s’interroger sur sa définition d’où la présente thématique. Il a remercié le Pr Théophile Obenga qui est venu de ci loin et surtout pour son combat auprès d’autres sommités comme Joseph Ki-Zerbo, Cheick Anta Diop etc pour une Afrique plus démocratique. Aux festivaliers venus d’ailleurs, le Président Kafando leurs a souhaité un bon festival dans la convivialité.

Zanga Camara


Partager
  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    37
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR