Afriyelba
A la Une Société

EXAMENS ARTISTIQUES NATIONAUX 2019: une soixantaine de candidats à l’assaut de  leur certificat


Ce lundi 15 juillet a eu lieu le lancement de la 5ème édition des examens artistiques nationaux au Lycée Song Taaba de Gounguin à Ouagadougou. C’était en présence du Directeur de l’Institut National de Formation artistique et culturelle (INAFAC) Abraham Abassagué. Au total, ce sont environ  soixante candidats qui prennent part à cet examen. Ils composeront dans les options comme l’Art plastique et la musique, pour avoir droit à leur premier diplôme artistique.

Il était 7heures  20 minutes ce 15 juillet quand Jacob Bazoumbié Yidain DABOUE, Directeur Générale de la Formation et de la recherche du Ministère de la Culture et des Arts et du tourisme a ouvert la première enveloppe contenant les sujets des examens artistiques nationaux qui se tiennent pour la 5ème fois, sous l’œil vigilant du Secrétaire permanent de la commission nationale de certification en la personne de Jean Baptiste ZOUNGRANA et du personnel des enseignants-correcteurs. C’était le lycée Song Taaba de Gounguin qui a servi de cadre pour le lancement de ces examens. Après les candidats pourront poursuivre leur composition au centre de l’INAFAC dont le jury est présidé par Abraham ABASSAGUE.

Jacob Bazoumbié Yidain DABOUE, Directeur Général de la Formation et de la recherche du Ministère de la Culture et des Arts et du tourisme distribuant les fiches de concours aux candidats

Avant l’ouverture des enveloppes et le top départ, M. DABOUE a prodigué des conseils aux candidats avant de les exhorter à faire preuve de courage et de détermination  pour, a-t-il dit, que s’éclosent des talents dans le domaine des arts.  Car il n’appartient qu’à eux, selon lui, de montrer aux yeux de la Nation qu’il est possible que les artistes soient considérés comme des participants à l’éclosion de l’esprit d’intellectuel dans le domaine artistique. « Vous êtes en train d’assoir le développement de l’esprit pour le développement d’un pays » a-t-il ajouté.

Le Secrétaire permanent de la commission nationale de certification, Jean Baptiste ZOUNGRANA expliquant la procédure du concours

A en croire au premier responsable de la formation et de la recherche toutes les dispositions sont prises avec aussi la complicité de la Commission nationale des certifications qui, surtout, a une expérience dans l’organisation de ces examens-là. « Nous avons pris des dispositions qui soient d’ordre organisationnel, didactiques, transparentes, sécuritaires et juridiques pour garantir la bonne tenue de ces examens ». A-t-il détaillé.

Il a, par ailleurs, demandé  aux correcteurs d’être le plus intègres possible lors de la correction des sujets car  « la validité de l’examen c’est ce qui a été consacré par la commission nationale des certifications mais l’autre phase c’est la partie correction » a-t-il conclu.

Les candidats vont composer dans deux options……

Pendant deux à trois jours donc, selon le rythme des candidats pendant la pratique, les candidats vont composer dans deux options à savoir le BQP Art plastique et la musique avec des spécialisations dans ces disciplines.

L’intérêt de cet examen dont les résultats sont entendus au plus tard le 25 juillet est de permettre aux éventuels lauréats, selon Jean Baptiste ZOUNGRANA, d’avoir une qualification, de pouvoir se valoriser et de prétendre à beaucoup de choses sur le plan national qu’international. « Ils peuvent, au niveau international, dire voilà ce  qu’ils valent », a conclu le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Certifications.

Abatidan Casimir NASSARA


Articles similaires

SOIREE D’ELECTION MISS BIM BIM: La soirée aura lieu mais pas le défilé des miss

Afriyelba

Voici comment déclarer votre amour à la personne que vous aimez

Afriyelba

Traversée du lac Bam 2017: Jérôme Sawadogo, grand vainqueur

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR