Recent Posts
a
12 December 2018

Faso Académy 2018: Les finalistes en résidence à Paongo promettent le meilleur d’eux même….

Avant d’affronter le public et les membres du jury, le vendredi 12 octobre prochain, pour la phase ultime de la compétition, les finalistes du concours de chant de la télévision nationale Burkinabé, Faso Academy, se font former à la résidences d’artiste Paongo aux côtés de la star Alif Naaba. Le lundi 8 octobre 2018 nous sommes allés à la rencontre de ces jeunes pleins de vie pour constater de visu l’état dans lequel la finale se prépare. Nous avons également été reçu par Alif Naaba qui s’est prononce sur leur encadrement

Alif Naaba l’encadreur des cinq finales de l’édition 2018 de Faso Academy nous a confié que les travaux de la semaine avant la finale tournent autour des chansons personnelles. Concrètement il s’agit de travailler d’avantage le vocalise, les amener à connaitre, et exploiter au mieux leur voix. Il y aura aussi des séances sur l’ordonnée des arrangements des couleurs, l’unité des points. Alif Naaba travaillera aussi à ce que les 5 finalistes puissent rendre au mieux la chanson imposée, « N’touin » de Pamika la Star, et celle au choix. Ils bénéficieront aussi de séances de coaching personnel pour que moralement ils soient aptes à affronter la finale.

Votez pour Sephora en envoyant F4 au 3362 Barkwendé Séphora Ouédraogo

Dans le lot des finalistes nous avons tendu d’abord le micro à Josué Bénédicte Savadogo candidat de la ville de Kaya. Dans la catégorie de la chanson au choix il a choisi d’interpréter « Mam la Gandaogo » de feu Georges Ouédraogo. Une façon pour ce candidat de rendre hommage à un artiste qui aura marqué son époque. En ce qui concerne la composition personnelle il a décidé de parler de la paix, gage de tout développement durable. Benedite Josué Savadogo a laissé entendre que les répétitions se déroulent dans de bonnes conditions. Il a promis de donner le meilleur de lui en se basant sur les connaissances apprises jusque-là. Il a appelé aussi le public a voté pour lui en envoyant F3 au 33 62.

bassiratou bonkoungou votez pour elle en envoyant F2 au 33 62

Barkwendé Séphora Ouédraogo candidate de la ville de Ouagadougou a choisi d’interpréter « Vuli Ndela » de la Sud-Africaine Brenda Fassie. Dans sa composition personnelle, elle  veut dire aux Burkinabè de ne pas baisser les bras quelqu’ en soit l’adversité à laquelle ils font face. Elle a affirmé qu’elle apprend depuis le début des répétitions comment interpréter des chants, comment avoir le souffle jusqu’à la fin de sa prestation avant   d’inviter ses ami(e)s, ses fans, à effectuer le déplacement au CENASA le 12 octobre parce que le show sera très enrichissant et à la voter massivement en envoyant F4 au 33 62. Nous avons poursuivi nos échanges en nous adressant cette fois ci à Elisée Tiendrebeogo également candidat de la ville de Ouagadougou. Il a choisi d’interpréter le musicien Nigérian Femi Kuti. Le jeune homme a justifié son choix en disant que Femi Kuti a été reconnu en Afrique comme étant un artiste de haute qualité, avec des chansons inspirant, posées et très jolies.

Votez Josué Bénédicte Savadogo en envoyant F3 au 33 62.

Dans sa composition personnelle Elisée Tiendrebeogo nourri le vœu cher que ses compatriotes puissent rester toujours solidaires. Il a précisé qu’il arrive à s’adapter malgré la pression permanente avec les répétitions et les différentes formations. Elisée a prié ses amis et ses fans de voter massivement pour lui en envoyant F1 au 33 62. La dernière candidate qui représente la ville de Ouagadougou est Bassiratou Bonkoungou. Elle interprètera « Iwassado » de l’Ivoirienne Nayanka bell à la finale de Faso Academy. Bassiratou s’est dit convaincu d’avoir à peu près le même timbre vocal que l’auteure de l’album « Brin de folie » raison pour laquelle elle veut l’interpréter. Elle parlera de courage et de persévérance dans sa composition personnelle.

Tout comme ses camarades Bassiratou Bonkoungou a apprécié positivement l’ambiance des répétitions. Le public peut voter pour elle en envoyant F2 au 33 62. Enfin,  nous nous sommes entretenu avec la représente de la ville de Dédougou. Elle répond au nom de Koko Flore Argina Sam. Cette dernière a décidé de rester au Burkina pour interpréter le tube « Terinzin » des princesses Eniada. Une chanson traditionnelle chantée en gourounsi qui rend hommage aux femmes.  Argina a déclaré que les répétitions vont bon train en dépit du stress. Le vote pour la candidate de Dédougou se fait en envoyant F5 au 33 62. Retenons qu’il est possible de voter à plusieurs reprises.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR