Afriyelba
A la Une

Femme en création acte 3 : Apprendre les métiers du théâtre aux femmes.


L’acte 3 du projet  »Femme en création » a été lancé ce mardi 7 mars à l’espace Gambidi de Ouagadougou. Initié par l’association Wéléni, le projet vise à permettre aux femmes d’avoir les outils pour exercer des métiers des arts traditionnellement réservés aux hommes. La formation va concerner 12 femmes venues de Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Banfora. Le projet qui va durer 7 mois est financé par le Fonds de développement culturel et touristique(FDCT) et l’Union européenne(UE) dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC).

Laure Guiré, présidente de l’association Wéléni.

Il existe dans le domaine du théâtre des métiers dans lesquels ont retrouve très peu de femmes. On a par exemple la mise en scène, la régie lumière, la scénographie et également l’administration culturelle. Selon la présidente de l’association Wéléni il est important que les femmes trouvent leurs places dans dans ces corps de métier. <<Nous avons créé femme en création pour booster les femmes afin qu’elles soient dans ces métiers et l’objectif c’est aussi contribuer au développement économique des femmes en favorisant leur autonomisation par la formation et le renforcement de capacités>> a-t-elle confié. Les activités de cette troisième édition ont débuté par un atelier d’écriture dramatique dont la phase théorique s’est tenu du 1er au 6 mars. La phase pratique va prendre le relais et ce jusqu’au 7 avril et les participantes produiront 4 textes. A l’issue de cette étape, 12 comédiennes professionnelles seront recrutées  elles seront mise à la disposition des metteuses en scène pour la création d’un spectacle à partir du 1er mai.

C’est dans une salle comble de l’espace Gambidi que le lancement du projet s’est effectué.

Pour la préparation de ces spectacles, les metteuses en scène venues de Ouagadougou seront appuyé par les femmes venues de Bobo Dioulasso et Banfora formées pendant les actes 1 et 2 du projet femme en création. Ces dernières seront des assistantes metteuses en scène et assureront la scénographie et la régie lumière des spectacles qui seront créés. A l’issue du projet, l’association Wéléni attend comme résultat 4 textes écrits qui seront déclarés au Bureau burkinabè des droits d’auteurs ( BBDA), 4 spectacles mis en scène,4 femmes formées en écriture dramatique, 8 femmes formées en scénographie regie-lumière et 12 comédiennes qui vont créer un spectacle.

Augusta Palenfo est une des bénéficiaires du projet.

Agusta Palenfo, comédienne de profession a bénéficié du projet femme en création et affirme avoir changé sa manière de travailler lors des derniers spectacles qu’elle a organisé. << Aujourd’hui quand nous louons certaines salles pour nos spectacles on ne se contente plus de la lumière qui s’y trouve. On va louer de la lumière ailleurs pour avoir un meilleur résultat. C’est pareil pour la décoration. Ça signifie que ce que j’ai appris avec les formateurs m’a ajouté un plus pour que ce que fais désormais sorte de l’ordinaire>> a-t-elle laissé entendre.

Les différents partenaires au regard de la pertinence du projet ont assuré à l’association Wéléni leurs soutien indéfectible pour sa pérennisation.

Par Wend Kouni.


Articles similaires

The Voice Kids: Soprano devient coach

Afriyelba

Samuel Eto’O poursuivi pour fraude fiscale en Espagne

Afriyelba

Eliminatoires CAN 2017: Guinée-Sénégal: Ils interrompent le match pour chercher des grigris

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR