Afriyelba
A la Une Société

Festival Gastronomique Ouest africaine: RDV du 29 mars au 1er avril…….


Le comité d’organisation de la deuxième édition du festival gastronomique ouest africain ( FEGOA)  a rencontré la presse le jeudi 15 février 2018 à l’hôtel Beneb Souka situé dans la ville de Koudougou. L’objectif était de donner les grandes lignes de cet évènement qui se tiendra du 29 mars au 1 avril 2018 à la maison du peuple de Ouagadougou.

« La première ordonnance d’un homme c’est son assiette » disait le chef cuisinier camerounais Christian Abegan. S’inscrivant dans cette dynamique qui prône la valorisation d’une alimentation saine Roland Batoua, commissaire général du FEGOA, et ses partenaires se sont entretenus  avec les hommes de médias sur le continu dudit festival qui s’annonce à grand pas. A l’entame de la conférence de presse, Roland Batoua a tout de suite indiqué que l’objectif phare de son festival est de faire de l’Afrique de l’ouest la première destination culinaire africaine.

                                      Le Bénin pays invité d’honneur

Un objectif qui ne peut pas être atteint si les populations Ouest Africaines en général et Burkinabé en particulier ne consomment pas les mets locaux, ne valorisent pas les plats de leur terroir, à en croire le commissaire général du FEGOA. En outre il a laissé entendre que le FEGOA veut faire de la consolidation par le biais de la cuisine, des liens d’amitié et de fraternité entre les peuples Africains son cheval de bataille. D’où le thème de la présente édition qui est «  Gastronomie et intégration africaine ».

Joignant l’utile à l’agréable, il a confié que le pays invité d’honneur de cette deuxième édition est le Benin. Des pays comme la cote d’ivoire, le Ghana, le Sénégal seront également présents. Avec une première édition qui s’est tenue dans des conditions coriaces, grâce aux soutiens spontanés de certains particuliers, le commissaire général du FEGOA a promis cette année de mettre la barre haute en matière de propreté, d’accueil des festivaliers, et  d’occupation de la maison du peuple, malgré le manque d’accompagnement des autorités en charge de la jeunesse et du commerce.

Roland Batoua incite les populations Ouest Africaine à consommer les mets locaux

Il en ressort d’ailleurs de ce face à face avec les journalistes qu’une formation en technique d’accueil, en cuisine, en salubrité et bien d’autres sujets seront dispensés aux occupants des restaurants et maquis, cinq jours avant l’évènement. Une formation qui sera assurée par l’agence de communication, d’études et de formation baptisée Emprint. De plus, il faut dire que les premiers responsables du FEGOA ont décidé de mettre 30 stands à la disposition du public. Roland batoua a précisé que 4 maquis seront implantés sur la place du festival, le pays invité d’honneur aura droit à 5 stands, les autres pays se partageront un stand chacun et les sponsors de l’évènement qui sont entre autres,  African Legend et Africa Cola auront aussi droit à des stands. Les inscriptions pour les différents stands débuteront ce  16 février 2018 au siège de l’agence intuition à Cissin. Il importe de noter que les stands pour les maquis ne sont plus disponibles, mais pour la restauration les personnes intéressées doivent débourser la somme de 50.000fcfa pour les quatre jours du festival.

                                               Un programme alléchant et des innovations à saluer

Tous ceux qui effectueront le déplacement à la maison du peuple du 29 mars au 1 avril 2018 pourront déguster à partir de 07 heures du matin les mets des différents pays qui seront présents. Les amateurs du Placali chaud de la cote d’ivoire, du Donkounou du Ghana, du Benga seront tous servis. Les festivaliers auront également droit à un marché des épices et légumes. Il yaura aussi des prestations musicales avec Patrick Kabre, Frère Malkhom, Petit Miguelito, et bien d’autres.  Les mentors du festival ont décidé de décerner un FEGOA d’or à la meilleure restauratrice de cette deuxième édition. Un FEGOA du meilleur accueil sera décerné au stand ayant l’accueil le plus chaleureux.

Le directeur de Emprint remettant un chèque de 2 000 000 FCFA au commissaire du FEGOA

Les autres prix sont, le FEGOA de l’intégration Africaine destiné aux restauratrices de l’étranger vivant au Burkina ou l’inverse, le celui du pays hôte adressé aux restaurateurs burkinabé, et enfin le FEGOA du pays invité d’honneur, destiné au meilleur restaurant du pays invité d’honneur. En somme il faut noter que cette année, FEGOA désignera 10 personnalités qui seront des ambassadeurs de la gastronomie Ouest Africaine.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Salon international du Bâtiment et des travaux publics : C’est parti pour la 12e édition

Afriyelba

Niska va donner un concert en prison

Afriyelba

EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : Le « café RéBuSE » passe à la loupe le PRESIMETRE

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR