Afriyelba
A la Une Cinéma

JCFA 2016: 15 films au programme


Du 3 au 7 mars prochain, se tiendra à Ouagadougou, la 4e édition des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) sous le thème « La comédienne dans la création du film africain ». Crées dans la nouvelle ligne d’action de la délégation générale du FESPACO, les JCFA visent à donner à la femme professionnelle de l’image toute sa place dans le développement de l’Afrique. Au cours d’une conférence de presse, tenue le 1 mars au siège du FESPACO, les responsables de la manifestation ont dévoilé la programmation officielle. On retiendra que 15 films de plusieurs réalisatrices et réalisateurs africains ont été retenus pour être projetés.

« L’œil du cyclone » du Burkinabè Sékou Traoré ; « Sœur Oyo » de la congolaise Monique Mbeka, « Kwaku Ananse » de la ghanéenne Owusu Akosua Adoma ; « Aissa’s story de la nigériane Essien Iquo ; « Cinq boites de lait » de l’ivoirien Siam Marley ; « Des étoiles » de la Sénégalaise Dyana Gaye ; ce sont entre autres les films qui ont été retenus dans la programmation officielle de la 4e édition des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image qui se tiendra dans la capitale du Burkina Faso du 3 au 7 mars prochain. Au total, ce sont 15 films dont 6 longs métrages, 8 courts métrages et un documentaire. De ces films, 13 étaient présents à la sélection officielle du FESPACO 2015 selon Ardiouma Soma délégué général du FESPACO. Les 2 autres seront donc projetés en première au Burkina Faso. Les journées débuteront demain mardi 3 mars à 18h avec le film « A peine j’ouvre les yeux » de l’Algérienne Leyla Bouzid à l’institut français de Ouagadougou.

Quant à la clôture, elle interviendra le 7 mars prochain avec le film « Claire ou l’enfant de l’amour » de Mary-Noël toujours à l’Institut français de Ouagadougou. En plus de l’Institut français, les films seront projetés au Centre national des arts, de l’audiovisuel et du spectacle (CENASA). Le programme complet des projections des films est disponible au siège du FESPACO et à l’Institut français. Les JCFA 2016 seront également marquées par des rencontres professionnelles. Des panels, des masters class et des ateliers seront organisés autour du thème de l’édition qui est « La comédie dans la création du film africain ».
« Le 3 mars à 9h, nous avons prévu un panel autour du thème de l’édition qui se déroulera à l’Isis studio école et le samedi 5 mars, un atelier qui regroupera 30 participants et sera animé par Ildevert Médah » explique le délégué général du FESPACO. Au-delà du cinéma, il indique qu’ils vont joindre l’utile à l’agréable en organisant un circuit touristique pour permettre aux invités de découvrir les potentialités qui existent au Burkina dans le domaine. « Nous avons prévu participer à la cérémonie de faux départ du mogho Naaba le vendredi 4 mars avant de nous rendre le 6 mars prochain au site de Laongo et au musée de la Femme de Ziniaré » a annoncé Ardiouma Soma. On note que la conférence de presse s’est tenue en présence des invités venus de l’Afrique et des professionnels du cinéma burkinabè.

Guesewindé SANKARA


Articles similaires

Découvrez le clip extra de Justin Bieber qui a enregistré plus de 500 millions de vue en…

Afriyelba

Ronaldo bat le record de Batistuta, l’Argentin lui envoie un message

Afriyelba

Serge Beynaud raconte sa première nuit avec sa femme

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR