Afriyelba
A la Une Musique

Le festival Afro Beat fête dix ans au service de la culture et du développement.


Pendant 5 jours, le quartier Tampouy de Ouagadougou va vibrer au rythme de la 10e édition du festival de musique AFRO Beat. La cérémonie d’ouverture du plus grand festival de musique de la capitale s’est déroulée dans la soirée d’hier 16 mars. Une cérémonie en couleur et émotion qui a connu la participation de personnalités administratives, coutumières, religieuses et culturelles.

Le promoteur du festival Jean Marie Nabi Zopito a remercier toutes ces personnes qui soutiennent le festival depuis 10 ans.

Voila 10 années que les festival Afro Beat est au service de la promotion de la culture et du développement dans la ville de Ouagadougou. Ce dixième anniversaire est l’occasion pour le promoteur et directeur du festival Jean Marie Nabi Zopito de revenir sur la genèse de la manifestation et rappeler ce qu’elle a permis de réaliser pour le quartier. « C’est un parcours qui a été très difficile mais grâce à la conviction et au soutien de nos différents partenaires et aux différentes personnalités engagées à nos côtés, nous y sommes arrivés. Ce parcours a impacté a impacté positivement notre communauté car nous avons travaillé à ce que l’art soit au service de la cité, au service des populations. Au-delà de l’aspect festif il y’a des aspects de développement et de réflexion pour faire un certain nombre de propositions concrètes face à des problèmes qui minent nos sociétés » a laissé entendre le promoteur du festival. Sur le plan culturel, le festival offre un cadre d’expression privilégié pour les artistes burkinabè de différents calibres qui grâce à leurs performances sont reprogrammés sur d’autres scènes. Il a permis de former des jeunes qui aujourd’hui exercent dans différents métiers de l’art et du spectacle à savoir le son, le podium, la lumière, etc. Sur le plan social, le festival a permis d’aménager 5 rues, de déposer des bacs à fleurs et des poubelles écologiques pour sonner l’assainissement dans les différents quartiers. Chaque année, des conférences sont organisées par d’imminentes personnalités. Le ministère de la culture à travers Sarambé Rosalie a témoigné au promoteur et ses collaborateurs les félicitations et encouragements du département. « Ce festival a un impact sur la vie du quartier et même au-delà et le ministère sera toujours présent pour accompagner ce genre d’initiative » a-t-elle confié.

Le public a pris d’assaut le site du festival dès le début des activités.

Pour l’édition 2022, les festivaliers auront le bonheur de voir défilés sur la scène d’Afro Beat Floby, Smarty, Dez Altino, Bil Aka Kora, Frère Malkhom, Greg, Barack La voix d’or, Amzy, Kayawoto, Thaliane, Cheezy, Zabda, Freeman Tapily et bien d’autres. Une conférence publique sera animée le samedi 19 mars au siège de l’association Endogène sous le thème ‘’Culture et développement en Afrique’’. Modérée par Barthélemy Tenkodogo, ladite conférence sera animée par Melegué Maurice Traoré, Baba Hama et maitre Guy Hervé Kam. L’école publique préscolaire bénéficiera d’une remise de don. Les tout petit peuvent tout le temps du festival profiter d’un espace enfant aménagé sur le site de 10 heures à 17 heures. L’attraction de cette première soirée était bien évidemment les prestations live de Kayawoto et Amzy. Les deux artistes ont répondu aux attentes en proposant des prestations de haut vol.

Le comité d’organisation n’a pas manqué l’occasion de remercier toutes les personnes qui soutiennent le festival depuis 10 ans et a invité le public ouagalais à effectuer le déplacement pour réserver un succès éclatant à cette dixième édition.

Par Wend Kouni.


Articles similaires

JEU COCA-COLA DE SODIBO : Kossiba Viiviane Fati Hounsou, l’heureuse gagnante de la voiture

Afriyelba

ELLE MEURT EN VOULANT RESSEMBLER A BEYONCE

Afriyelba

Christiano Ronaldo confirme la bonne nouvelle: sa femme est enceinte

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR