Recent Posts
a
19 November 2019

Le ministre Robert Tiendrebéogo à la diaspora burkinabè: « Il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas gagner cette guerre…. »

Partager
  • 67
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    67
    Partages

Au programme des activités de la première édition de la nuit des talents de la diaspora burkinabè en Allemagne, était inscrit une conférence sur le thème « l’importance de la diaspora dans la coopération Nord-Sud ». Animé par le ministre de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur Robert Paul Tiendrebéogo, la conférence a été une occasion pour les participants de montrer leurs  préoccupations sur la situation sécuritaire qui prévaut au Burkina Faso.

« Nous sommes très touchés par  ce qui se passe au pays. Tous les jours nous lisons dans les journaux ou regardons à la télévision qu’il y a eu des attaques par ci et par là. Qu’est ce qui se passe réellement au pays monsieur le ministre? » a voulu savoir un délégué CSBE. « Vraiment nous avons peur pour le Burkina Faso, notre pays, à quand, tout cela prendre fin? » ajoute tout triste un autre. Et à un 3e de renchérir « Monsieur le ministre qui sont ceux qui nous attaquent? Que veulent-ils exactement? ». Ce sont là entre  autres, les préoccupations  qui ont été soulevées par les Burkinabè de la diaspora en Allemagne et dans les autres pays européens venus participer à la Nuit des talents de la diaspora Burkinabè.

Ils ont été nombreux, les Burkinabè de la diaspora à participer à la conférence

A ces questions sécuritaire, le ministre a tenu à rassurer ses compatriotes de l’étranger que son gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour réussir cette guerre qu’il a qualifié d’asymétrique. « Il n y a pas de raison que nous ne puissions pas survivre à ça. Le temps que nous prenons pour la résoudre peut paraitre long mais il faut que vous compreniez que c’est difficile de vaincre des ennemis que vous ne connaissez pas. Si c’était une guerre conventionnelle où on connait l’ennemie et sa force de frappe, on pourrait savoir comment les vaincre mais là ce n’est pas le cas. C’est beaucoup plus difficile que vous le croyez. Mais sachez une chose, nous allons la gagner cette guerre, et il n ya pas de raison que nous ne la gagnons pas » a rassuré le ministre.

Tout comme ce Burkinabè de la diaspora, ils ont été nombreux à monter leur préoccupation quant à la situation sécuritaire qui prévaut au Burkina Faso

Au thème de la conférence, le Robert Tiendrebéogo qui était accompagné au présidium par l’ambassadeur du Burkina en Allemagne a ajouté celui de la « coopération Sud-Nord ». Il a démontré dans son exposé à quel point la diaspora peut être un facteur de rapprochement des peuples et vecteur d’amitié et aussi comment la diaspora peut contribuer au développement national. En outre, il les a expliqués les mesures prises et les efforts consentis par son gouvernement pour qu’ils soient des ambassadeurs afin de rapprocher les peuples et les nations. Appréciant l’initiative de l’organisation de la nuit des Talents, le ministre a indiqué qu’elle le réjoui beaucoup car « notre ambition, c’est de créer des réseaux professionnelles ».

Le ministre de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur Robert Tiendrebéogo a rassuré les participants que la guerre contre les terroristes sera gagnée

« Identifier des talents et les célébrer va nous permettre justement de les connaitre et de commencer à mettre en place ce réseau qui va nous permettre de mieux développer le pays » a dit le ministre avant de féliciter Alfred Ouoba, le promoteur pour cette idée lumineuse de créer une nuit des talents de la diaspora burkinabè. Il faut noter qu’en plus de la conférence, l’évènement a été marqué par un diner gala au cours duquel une vingtaine de talents a été distingué et par un concert live qui a été assuré par Amadou Dicko, Jumas Sandwidi, Awa Boussim et Floby.

Yannick SANKARA


Partager
  • 67
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    67
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR