10 August 2020

SICOT 2020: 14 recommandations pour développer l’industrie cotonnier……..

Partager
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Débuté le 30 janvier 2020 à Koudougou, les rideaux de la deuxième édition du Salon International du Coton et du Textile (SICOT) sont tombés ce vendredi 31 janvier dans ladite ville. A l’issue des travaux de réflexion sur le thème « production et transformation du coton: moteur d’industrialisation et de croissance économique pour les états africains » 14 recommandations ont été faites en vue  de développer l’industrie cotonnier au Burkina et en Afrique

 1_Avoir une approche davantage holistique pour coordonner et fédérer les interventions pour le développement de la chaîne de valeur du coton;

2_ Intensifier davantage le réarmement des industries du textile avec une vison stratégique de développement des chaînes de valeur du coton afin de tirer profit des avantages de la zone de libre échange continentale africaine ;

3_ Accorder un coût préférentiel de l’énergie pour les industries du textile (État) ;

4_ Former les acteurs sur chaque maillon de la filière (État, privé et PTF);

5_ Renforcer la disponibilité des intrants de tissage (privé) ;

6_ Renforcer la compétitivité du secteur de l’artisanat textile à travers la définition de norme spécifique et leur traduction dans les langues locales afin de faciliter leur appropriation (ÉTAT) ;

7_ Encourager la diaspora à contribuer fortement au développement du secteur coton textile (État) ;

8_ Soutenir les initiatives de consommation locales ( État et privé);

 

Les participants ont formulé des recommandations pour développer l’industrie du coton au Burkina Faso

9_ Améliorer l’infrastructure qualité;

10_ Encourager l’intégration des acteurs ;

11_ Mobiliser davantage l’épargne publique pour le financement de l’industrie du textile ;

12_ Renforcer le partenariat entre les écoles de formation sous régionales d’une part, et entre les écoles de formation et les entreprises d’autre part;

13_ Accroître la production de coton biologique en facilitant l’accès aux intrants bio fertilisant pour les producteurs et en renforçant l’appui conseils pour intensifier la productivité ;

Le ministre du commerce et de l’industrie Harouna Kaboré s’est réjoui du bon déroulement du SICOT 2020.

14_ Encourager une génération de PME et d’entrepreneurs nationaux à investir dans le domaine du textile pour optimiser les retombés du secteur dans l’économie nationale. Ce sont là les recommandations faites au cours de l’édition 2020 du SICOT et qui ont été lues par le président du comité d’organisation. Le ministre  Harouna a félicité l’ensemble des acteurs et des participants pour la grande réussite du SICOT 2 avant de les donner rendez-vous en 2022 pour la 3e édition.

Eunice NIKIEMA


Partager
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR