Recent Posts
a
23 October 2019

TIC ET POSTES : les ministres concernés de la CEDEAO en parlent à Ouagadougou

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 16ème réunion des ministres en charge des TIC et des postes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a débuté à Ouagadougou ce vendredi 4 octobre 2019. Les TIC et leur accès seront les questions au menu au cours de ces échanges.

Pour les ministres en charge des TIC et des postes de la CEDEAO réunis, à Ouagadougou ce 4 octobre, dans le cadre de leur 16ème réunion, les TIC ont un avenir radieux dans les prochaines années. Et dans le but de fournir des services fiables et abordables aux citoyens de cette zone, la CEDEAO veut faciliter et promouvoir « le développement et la modernisation » du secteur des TIC et des postes dans les Etats membres. Cette réunion se tient pendant que plusieurs Etats de cette zone sont confrontés à des défis sécuritaires considérables avec des attaques terroristes répétés dans les villes et villages. Et selon le ministre nigérien  des postes des télécommunications et de l’économie numérique, Sani Maîgochi,  plusieurs de ces actes terroristes sont accomplis ou facilités par l’usage des télécommunications et des TIC.

Une vue du présidium de la 16ème réunion

Il a donc lancé un appel à l’endroit des maisons de télécommunications et des TIC pour contribuer à l’identification et à la mise en œuvre du mécanisme de coopération pour lutter efficacement contre ces fléaux. Au cours de cette session donc, les participants vont examiner et adopter des documents soumis à leur approbation par les experts de la CEDEAO et dont la mise en œuvre va contribuer à « dynamiser davantage » le secteur des TIC afin de bâtir une économie numérique inclusive en Afrique de l’Ouest.

Sani Maïgochi a demandé la collaboration des maisons de télécommunication pour procédé à l’identification des usagés dans un contexte d’insécurité grandissant

Ces documents résument entre autres, la politique d’accessibilité de la CEDEAO aux télécommunications/TIC pour les personnes handicapées, les marchés pertinents de produits et services dans le secteur télécommunications/TIC, la réponse de la CEDEAO à la cybercriminalité, l’état de mise en œuvre des recommandations du forum sur la gouvernance de l’internet en Afrique de l’Ouest tenu à Ouagadougou en 2018 et la mise en œuvre du règlement sur l’itinérance régionale.. Une politique harmonisée qui, selon l’avis de Sani Maîgochi, garantit un accès inclusif des contenus, des applications, des services par des personnes handicapées dans les Etats membres.

Selon le ministre d’État, les TIC sont l’autre nom du développement

Pour le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo, venu représenter le premier ministre, les télécommunications  et TIC sont au cœur de la compétitivité des entreprises et des nations. Elles constituent également le moteur principal pour l’atteinte des objectifs du développement durable. Il a résumé  les télécommunications et TIC comme étant «  l’autre nom du développement ». À l’en croire donc le gouvernement burkinabè est résolument engagé dans la mise en œuvre d’un environnement propice au développement des télécommunications et TIC. Il a  par ailleurs, invité l’ensemble des participants à des débats francs et constructifs afin de parvenir à des résultats profitables aux populations.

L’ensemble des participants posant en famille pour la postérité

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR