Afriyelba
Artisanat Musique

11 habitats traditionnels et un album de 12 titres pour donner une visage reluisant au musée national.


Le musée national du Burkina a procédé ce mardi 31 mai à la dédicace d’un album de 12 titres suivit de l’inauguration d’un site de 11 habitats traditionnels. Ces différentes œuvres sont l’aboutissement du projet ‘’Genres et cohésion sociale’’ mené par l’ambassadrice du musée national Apolline Traoré.

Apolline Traoré à travers le projet  »genre et cohésion sociale » entend donner de la visibilité au musée national.

Pour donner de l’éclat au musée national qui peine à drainer du monde, la réalisatrice Apolline Traoré a été désignée ambassadrice de l’espace. Elle pose un premier geste fort en réalisant le projet ‘’Genres et cohésion sociale’’. Ce projet a permis dans un premier temps l’enregistrement d’une compilation de 12 titres chantés par 11 artistes féminines issues des 11 groupes ethniques du pays des hommes intègres. Salona’s représente le groupe peulh avec le titre ‘’Union’’, Sarah Lengané représente le groupe bissa avec le titre ‘’Nombo’’, Rosine représente le groupe marka avec le titre ‘’An ga bin’’ ; Helena représente le groupe lobi avec le titre ‘’Si gbèba’’ ; Axelle Kidann représente le groupe gourmantché avec le titre ‘’U cogu’’ ; Henriette Delor représente le groupe Samo avec le titre ‘’Wo ka nani’’ ; Natou représente le groupe mossi avec le titre ‘’Woum taaba’’ ; Awa Sanogo représente le groupe bobo avec le titre ‘’Dounia’’ ; Tantie Rebecca représente le groupe sénoufo avec le titre ‘’Kaanha yeeri’’ ; Ponanou Juliette représente le groupe Dagara avec le titre ‘’Poupeo’’ et enfin Ka kora représente le groupe gourounsi avec le titre ‘’Molah’’. Les différents habitats traditionnels représentent également les 11 groupes ethniques.

Les habitats représentent les 11 groupes ethniques du Burkina Faso.

Selon Apolline Traoré, le projet vise à redynamiser le musée nationale parce qu’il ne s’y passe pas grand-chose. « En tant que ambassadrice, il fallait que je travaille à ramener de la visibilité. Alors c’est un projet que j’ai initié depuis un moment où il fallait courir pour chercher les financements. Aujourd’hui, c’est une réalité et grâce à des personnes de bonne volonté et des partenaires techniques et financiers, en particulier la coopération suisse qui a participé à plus de 50% du budget global du projet du projet estimé à 70 millions de Francs CFA » a-t-elle confié. Elle n’a pas omis de remercier toutes les bonnes volontés qui ont mis la main à la patte de même que les artistes. L’ambassadrice a aussi demandé à madame Valérie Kaboré, ministre de la communication et de la culture des arts et du tourisme présente lors de la cérémonie d’avoir une attention particulière concernant l’entretien des habitats.

Le ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme Valérie Kaboré a promis tout mettre en œuvre pour l’entretien du site nouvellement inauguré.

Madame Kaboré a félicité Apolline Traoré pour l’initiative et a pris l’engagement de mettre tout en œuvre pour un entretien adéquat du site.Nous vous invitons à visiter le musée national qui aujourd’hui donne de belles choses à voir.

Par Wend Kouni


Articles similaires

CULTURE: La 27e édition de Jazz à Ouaga se penchera sur le vivre ensemble au Burkina  

Afriyelba

MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AU BURKINA FASO Les capacités des journalistes et communicateurs culturels renforcées

Afriyelba

Ange GBadie: Concepteur des spectacles de Imilo: « Ce sera du jamais vu au Burkina »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR