Afriyelba
A la Une Société

Après l’agression de Hamed Kossa, Petit Docteur se confie à Afriyelba. Interview


Dans le soucis d’équilibrer l’information, après notre entretien avec Hamed Kossa, nous avons rencontré, Petit Docteur aujourd’hui 7 juillet pour avoir sa version des faits et savoir dans quel état d’esprit il se trouve après toutes les sanctions prises à son encontre.

 

Afriyelba:  Dans quel état d’esprit se trouve Petit Docteur aujourd’hui ?

Petit Docteur : Avant tout propos, je voudrais présenter mes excuses à tous ceux et à toutes celles qui ont été déçus de mon comportement et partant de celui des membres de la CORA BF qui étaient présents à la radio Oméga Fm. C’est un acte que nous regrettons actuellement et nous demandons vraiment des excuses, ce n’était vraiment pas notre intention. Notre intention en arrivant à la radio Omega était de demander un soutien afin que dans les heures d’antenne de Sam’sk le Jah et de Hamed Kossa, que la musique burkinabè soit jouée, non pas à 100%, mais ne serait-ce qu’au moins 90%. Car vous le savez, il y a tellement d’artistes burkinabè qui font de la bonne musique. Si l’incident est survenu par la suite, nous ne pouvons que demander pardon  à tout le personnel de la radio y compris à Hamed Kossa. Pour revenir à ta question, je peux vous dire que Petit Docteur est dans un bon état d’esprit actuellement. C’est vrai qu’au début de l’incident ce n’était pas facile pour moi mais les choses sont en train de rentrer dans l’ordre. Je continue mes différents concerts dans les provinces et je vaque tranquillement à mes activités

Comment jugez-vous toutes les sanctions qui ont été prises à votre endroit ?

C’est vraiment déplorable toutes les sanctions qui ont été prises contre nous. Je voudrais  juste demander, si possible qu’on lève la sanction des 12 autres membres concernés et me faire tout seul payer la lourde tribu. Si cela est possible qu’ils le fasse parce que je peux dire que je suis le seul coupable dans cette histoire. Ce qui me soulagerait vraiment c’est que l’on me fasse seul porter les sanctions et jouer 90% la musique burkinabè dans les différentes radios. Je serai vraiment l’homme le plus heureux si cela se faisait.

 Et ton exclusion de la CORA BF comment tu trouves cette décision?

 Après l’incident je suis repartis immédiatement en tournée, en province pour 5 dates. Je n’ai appris la décision du bureau exécutif national de la Cora Bf me concernant que sur les réseaux sociaux. J’ai donc appelé à la base, l’on m’a fait savoir que c’est sur la base des textes que cette décision a été prise à l’unanimité. Alors moi, en tant qu’un homme juste, je ne peux qu’assumer et prendre acte.

 Quels sont vos rapports aujourd’hui avec la CORA Bf ?

 La corporation est composée de 29 associations. Avec chacun des chefs de ces différentes associations, jusqu’à ce jour, il y a de bons rapports entre nous. J’ai été  sanctionné sur la base des textes mais l’amitié entre nous, demeure.

 Hamed Kossa que nous avons  rencontré bien avant vous, nous a informé que la radio Omega a déposé une plainte contre la Cora Bf. Avez-vous été approché par la justice depuis l’incident ?

Nous avons effectivement appris que la radio Omega a posé plainte contre nous. Mais jusque-là, aucune interpellation n’est faite sur aucun des membres. Peut-être que cela est dû au fait que les doyens Issouf Compaoré, Kisto Koimbré, etc sont intervenu pour supplier le retrait de cette plainte.  Vous savez que la solidarité et le pardon restent des grandes valeurs au pays des Hommes intègres. Je me dis que c’est peut-être à cause de ce plaidoyer qu’on nous a pas encore interpellés.

 Sur la vidéo qui circule sur la toile, vous êtes le principal agresseur de Hamed Kossa. Que ressentez vous  à chaque fois que vous la revoyez?

 Je regrette 1000 fois l’acte que j’ai posé à la radio dont la vidéo circule sur les réseaux sociaux. Après réflexion,je pense que je devrais dépasser ce genre de comportement. Nous avons eu des combats plus durs que cela à savoir entre autres la plaidoirie auprès du Conseil supérieur de la communication (CSC), du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA), à l’évènement  des montres sacrés du Coupé décalé au Burkina , au concert de Maitre Gim’s, etc mais nous n’avons pas posé un tel acte. Je ne sais vraiment pas ce qui ma pris ce jour mais bon…. ce qui est fait est fait et aujourd’hui je regrette profondément.  j’ai toujours aimé taquiner les gens et je n’aime pas la violence. Tous ceux qui me connaissent bien peuvent en témoigner.  Je regrette une fois de plus l’incident  et je demande pardon à Hamed Kossa, à son directeur général et à tout le personnel de la radio Omega. Cela ne va plus se répéter. Je remercie Afriyelba de m’avoir donné la parole.

 Votre dernier mot à l’endroit de Hamed Kossa, principale victime

 C’est juste que je lui demande pardon. C’est un frère et on a partagé des moments d’amitié ensemble bien avant l’incident. On se croisait au niveau de la Sorbone, on buvait, mangeait et  discutait ensemble. Déjà sur le contenu de son animation, on a en discuté depuis longtemps. Souvent on se dispute jusqu’au tiraillement au Q.G. On lui fait des reproches parce que tout simplement pendant ses heures d’antenne, la musique burkinabè est presque absente. Mais la radio Omega elle-même ne manque pas de jouer de la musique burkinabè pendant ses heures de pause, ça c’est connu. Mais les émissions de Hamed, où il fait la promotion de la musique, il faut sans doute se dire qu’il est important que notre musique soit jouée. Mon dernier mot à son endroit, c’est de le supplier de jouer la musique burkinabè. Si Petit Docteur ne chante pas bien, ce n’est pas la peine qu’on le joue mais il n’y a pas que moi au Burkina qui fait de la musique. Il y a tellement d’artistes qui font de la bonne musique.  Aussi faudra-t-il le rappeler si Hamed Kossa a un évènement heureux ou malheureux, les premières personnes à intervenir ne seront pas DJ Arafat et Cie, mais nous. Hamed Kossa, Baam Rady et moi, on ne peut pas ne pas s’asseoir de nouveau sur une même table. Cela va arriver car cet incident ne marque pas la fin du monde. Aujourd’hui c’est moi qui ai fauté, demain ça peut être lui ou n’importe quelle autre personne. Je vous promets que M. Kossa et moi, serons de bons amis. Je vais y travailler.

Interview réalisée par Malick Saaga


Articles similaires

LE COLONEL YAC LANCE SON PARTI CE SAMEDI

Afriyelba

Les frères Pogba sont en deuil

Afriyelba

Wizkid critiqué pour avoir utilisé seulement que les filles claires pour son clip vidéo

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR