Afriyelba
A la Une Musique

DICKO FILS: « Je ne suis pas du tout content des organisateurs du spectacle de Bogandé »


On le sait, depuis le 30 mai dernier les artistes-musiciens Dicko Fils et Awa Nadia ainsi que leurs danseuses ont été victimes d’un accident de la route. Comment s’est passé l’accident ? Que s’est-il réellement passé pour que la voiture dans laquelle ils se trouvaient fasse tonneau, Comment vont les accidentés ? Dicko Fils, l’une des victimes qui poursuit actuellement ses soins à la maison, répond à ces questions dans les lignes qui suivent.

AFRIYELBA : Vous rappelez-vous de ce qui s’est passé le jour de l’accident?

Dicko Fils : Avant tout propos permettez-moi de remercier tous ceux qui nous viennent en aide depuis le début de l’accident. Je ne parlerai pas de nos fans parce que l’élan de solidarité qui s’est créé dépasse la limite de nos fans, je remercie tous les Burkinabè qui, d’une manière ou d’une autre nous ont soutenus.

Pour répondre à ta question, je vais juste vous raconter ce que j’ai vécu. Le samedi 30 mai nous avons quitté Ouagadougou, Awa Nadia et moi en plus de nos danseuses et nous partions à Bogandé pour une prestation à la finale d’un match de football et à un bal dans la soirée. En route nous avions d’abord eu une crevaison avant Kaya du pneu arrière et on a accusé un peu de retard. Les organisateurs nous ont appelés pour nous dire de venir vite parce que l’heure de la mi-temps du match à laquelle nous devons jouer est presque arrivée. Je leur ai répondu qu’on ne va pas faire de la vitesse parce que la route n’était pas bonne et en plus il n’était pas prévu que nous jouons à la mi-temps du match. On s’était juste convenu pour prester au bal du soir. Lorsque nous sommes arrivés à Taparko, nous avons pris la voie rouge et c’est là que les choses se sont passées.

Qu’est ce qui s’est passé exactement ?

Je pense que c’est le pneu avant de la voiture qui s’est explosé. Le chauffeur a fait de son mieux mais nous avons fait deux tonneaux. La plupart des occupants de la voiture sont sortis par la fenêtre. Pour vous dire vrai, je ne sais même pas comment je suis sorti de la voiture. Lorsqu’elle était incontrôlable, j’ai juste baissé la tête sous la chaise qui se trouvait devant moi, j’ai fermé mes yeux et je me suis donné à Dieu. Lorsque j’ai ouvert mes yeux je me suis retrouvé allongé par terre. J’y suis resté quelques minutes et je me suis levé. C’est ainsi que le chauffeur est venu me dire de m’allonger. Je me suis recouché et j’ai jeté un coup d’œil autour de moi et j’ai vu ma danseuse Mariam couché et Awa Nadia. Des ambulances sont venues nous chercher pour nous envoyer à Mani pour les premiers soins et ensuite nous avons été transférés à Kaya puis à Ouagadougou à l’hôpital Yalgado. C’est Awa Nadia et Mariam qui étaient dans une situation critique qui ont d’abord rejoins Ouagadougou avant que nous les rejoignons le lendemain.

Et les organisateurs dans tout ça ?

C’est le lendemain de notre accident que je les ai vus. Après jusqu’à l’heure où je vous parle je les ai pas vu. Je voudrais si vous permettez remercier Abdoul Service qui, depuis notre admission à l’hôpital Yalgado a pris en charge tous les soins. Jusqu’à présent il continue de nous soigner. C’est très touchant de voir un homme malgré sa richesse, venir passer toute sa journée à l’hôpital, à s’inquiéter et à prendre financièrement en charge les blessés et les familles des victimes. Vraiment que Dieu le rende au centuple. Je voudrais aussi remercier tous les artistes qui se sont fortement mobilisés pour nous soutenir. Je n’ai jamais vu une telle mobilisation de la part de mes collègues pour soutenir un des leur à l’hôpital. Le fait de les voir, d’avoir tout le soutien dont nous avons fait montre de la part de tous les Burkinabè nous a soulagés moralement et nous permet de vite récupérer. Je remercie le premier ministre et toutes les autorités du pays qui sont restés attentifs à notre situation et nous ont apporté une enveloppe de 1 million de F CFA pour que nous puissions faire face aux frais des soins. Je voudrais aussi remercier le footballeur Aristide Bancé qui n’est pas au pays mais dès qu’il a appris notre accident a compati à notre douleur et nous a donné 500 000 FCFA. Je précise que l’argent que nous avons reçu a été divisé par quatre. Nous sommes 4 blessés et j’ai tenu à ce qu’on divise chaque don par 4 pour que chacun puisse bénéficier.

Revenons aux organisateurs du spectacle vous dites qu’ils ne se préoccupent pas de vous ?

Je ne suis pas du tout content d’eux. Depuis que nous avons fait l’accident je les ai vus deux fois. La première fois c’était à Mani et la deuxième fois à Yalgado dans l’après midi du 31 mai. Après ces deux fois, ils ne se préoccupent même pas de nous. Ils ne nous appellent même pas pour savoir comment nous allons et ne nous rend pas visite

Ils ne vous ont rien donné pour que vous puissiez vous soigner ?

Non même pas un copeck. C’est juste l’avance du concert que nous avions pris qui est toujours avec nous. Je suis prêt pour leur donner cette avance, si je me rétablis je vais aller leur remettre leur argent puisque je n’ai pas pu remplir le contrat.

Vous les connaissez ?

Non. Personnellement je ne les connais pas. C’est par téléphone que nous avons conclu le contrat de prestation. Je pense que si c’était des personnes honnêtes, elles seraient venues même nous donner le reste du cachet pour que nous puissions nous soigner. Malheureusement ce n’est pas le cas au regard de leur comportement. Comme je l’ai dit je vais aller leur remettre l’avance que nous avions prise avant de démarrer de Ouagadougou pour Bogandé.

 

Comment te portes-tu maintenant ?

Je peux dire que je me porte un peu bien. J’ai les deux poignets fracturés qui ont été opérés et bien soignés. Actuellement je suis à la maison et je rassure tout le monde que je vais bien. Awa Nadia qui était dans le coma est présentement consciente, elle a ouvert les yeux, elle entend les gens parler, seulement qu’elle ne peut pas s’exprimer pour le moment parce qu’elle est atteinte à la mâchoire. Mais in challa dans quelques jours elle pourra le faire. Il y a ma danseuse Mariam qui se rétablie. Aux dernière nouvelles une des danseuses de Awa Nadia a regagné sa maison. Dans l’ensemble, il y a de l’amélioration. Pour terminer je voudrai aussi remercier tous les Burkinabè de l’étranger qui ont été très nombreux à nous appeler pour avoir de nos nouvelles. C’est très touchant.

 


Articles similaires

GRAND CONCERT PAQUE A OUAGA: VOICI LE PLATEAU ARTISTIQUE

Afriyelba

Missa Hébié: Ce que ces collabo retiennent de lui

Afriyelba

ARTISANS; VOICI LES CONDITIONS DE VOTRE PARTICIPATION AU SIAO 2016

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR