Afriyelba
A la Une Société

Fonctionnement de la PayTV : Au menu d’un échange entre CANAL+ BURKINA et l’ABB


« Le fonctionnement de la télévision payante », c’est sous ce thème que les responsables de CANAL+ BURKINA ont échangé avec l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) dans la soirée de ce 12 juillet. Cette rencontre qui entre dans le cadre du dialogue entre l’ABB et les entreprises de la place, a permis à CANAL+ BURKINA d’expliquer de fonds en comble le mode de fonctionnement de la télévision payante aux nombreux blogueurs qui ont fait le déplacement au siège de l’association sis au 1200 logements.

Derrière l’image que vous regardez dans votre petit ou grand écran, se cache tout une industrie qui,  tout comme les autres, est règlementée et fonctionne selon des exigences techniques. Comme vous l’avez certainement constaté, l’industrie de la télévision payante est en plein évolution mais la compréhension et la communication sur son fonctionnement ne suit pas la même vitesse. C’est pour une meilleure compréhension de cette industrie de la télévision payante que les échanges ont  été organisés entre les responsables de CANAL+ BURKINA et les Blogueurs du Burkina Faso.

Rappel Historique de la télévision payante

Le Directeur des Ventes de CANAL+ BURKINA expliquant le mode de fonctionnement de la télévision payante aux blogueurs

Bien avant les échanges proprement dit, le Directeur des Ventes de CANAL+ BURKINA, Boukary Zorom a, dans une présentation parfaitement maitrisée, expliqué aux participants ce que c’est que la télévision payante et son mode de fonctionnement. Avec sa casquette de blogueur (il est le créateur du blog https://lekiosquedigitalduburkina.com et membre de l’ABB) et de Directeur de Ventes de CANAL+ BURKINA, il a tout d’abord fait un rappel historique de la création et de l’évolution de la télévision avant de citer les groupes professionnels existant et d’expliquer les modes de transmission, de diffusion et la réception par satellite. Historiquement, Boukary Zorom fera savoir que la télévision a beaucoup évolué en matière de  conception, de qualité et de technologies.  De l’ionoscope créé en 1923, on parle aujourd’hui de télévisions ULTRA HD 4K, 8K ou même 16K après, entre autres, les téléviseurs mécaniques, les TV à tubes cathodiques et les écrans plasma. Au Burkina Faso, informe-t-il, la télévision payante est apparue en 1990 avec NEERWAYA MULTIVSION puis avec CANAL+ en 1998 et récemment avec la TNT. Pour ce qui concerne les modes de consommation, le Directeur des Ventes dira que le public délaisse de plus en plus les télévisions au profit des supports mobiles, avec une consommation à la demande qui se développe. Il a aussi parlé des modes de transmissions qui permettent d’apporter les images dans les foyers et les autres lieux : le satellite, le MMDS, la TAT, la TNT, la WebTV qui sont les plus courants au Burkina. D’autres moyens existent à savoir l’ADSL, la fibre optique, le câble, etc.

4 groupes de professionnels interviennent dans la télévision payante

Venant au groupe de professionnels qui interviennent autour de la télévision payante, il a cité 4 :

Les producteurs : ils sont responsables du processus de fabrication des programmes audiovisuels destinés à une diffusion sur une chaîne de télévision ; de l’écriture du projet jusqu’à la version « prête à diffuser » du programme.

Les créateurs : ils regroupent les auteurs, les réalisateurs et les artistes qui interviennent dans la fabrication d’un programme.

Les diffuseurs : Ce sont des entreprises qui programment des émissions de télévision ou de radio.

Les distributeurs : afin d’y avoir droit aux programmes de télé, il faut très souvent se rendre auprès de distributeurs. Ces derniers sont les opérateurs auprès desquels l’on souscrit un abonnement pour recevoir un bouquet de chaînes de télévision et/ou de radio, services.

Le DG de CANAL+ BURKINA a fait savoir aux internautes que l’industrie de la télévision payante est comme tout autre industrie avec ses lois et règlements

L’occultation des chaînes, il a également été question dans la présentation de Boukary Zorom. Un fait qui, selon Aymé Makuta, Directeur Général de CANAL+BURKINA, fait mal non seulement aux clients mais aussi à eux aussi. « Il s’agit d’une question de règles et de lois et nous sommes obligés de les respecter. ». Le Directeur des Ventes ajoute que « c’est exactement comme un produit interdit de consommation dans un pays. La douane ne va pas le laisser passer et si jamais un opérateur en faisait rentrer frauduleusement, il sera sanctionné par la loi s’il est pris. » Parlant justement de CANAL+, le Directeur des Ventes a précisé que c’est un groupe incontournable de la télévision payante de l’Afrique francophone. Quant à CANAL+ BURKINA, c’est une filiale commerciale de CANAL+ INTERNATIONAL. Il a d’ailleurs confié que le Burkina Faso est l’un des pays africains avec le plus de présence en termes de chaînes de télévision et radios sur les Bouquet CANAL+ que les autres pays. La présentation a été suivie avec beaucoup d’attention et d’intérêt par les blogueurs du Burkina Faso qui n’ont pas manqué de poser des questions d’éclaircissements et de compréhension.

Satisfait était le Directeur Général de CANAL+ Aymé Makuta de cette rencontre avec les blogueurs Burkinabè. « Je suis tellement satisfait que je souhaite qu’on refasse le même exercice avec d’autres canaux de communication. Cette rencontre a concerné uniquement les personnes qui sont connectés via les réseaux. Nous sommes à la recherche de ce type de plateforme dans d’autres domaines pour parler de la télévision payante. Il faut que nous continuions à expliquer pour que nous ayons une meilleure compréhension du sujet » s’est-il réjoui

A l’issue des échanges, les blogueurs et les responsables de CANAL+ BURKINA ont posé en famille pour la postérité

Yannick SANKARA


Articles similaires

ASSOCIATION DES JOURNALISTES SPORTIFS DU BURKINA: Une délégation chez le parrain Bala Sakandé

Afriyelba

Brand New: Mak Daoré by Dez Altino (clip officiel)

Afriyelba

7E CONFERENCE MINISTERIELLE DE L’OCI : Enjeux et perspectives de l’autonomisation de la femme seront en discussion à Ouaga

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR