Recent Posts
a
10 December 2018

L’UNIVERS DE KYS : A la découverte du Slameur d’un nouveau genre

Il s’appelle Kys. Depuis des années, il est dans le milieu du showbiz burkinabè. Cumulant les expériences il a pu ajouter à son arc plusieurs cordes. En tant que manager, il a roulé sa bosse avec des artistes de renoms dont Sami Rama. Entre temps, il a commencé à collaborer avec  d’autres artistes pour sortir des singles. Aujourd’hui, Kys est artiste slameur confirmé et compte avant la fin de l’année sortir son tout premier album. Pour permettre au public burkinabè de mieux le découvrir Kys a initié un concept dénommé, « L’univers de Kys », le 30 septembre dernier, à Ouagadougou, au cours duquel il a échangé à bâtons rompus avec à ses fans.

C’est à croire que son talent pour le chant sommeillait en lui depuis longtemps. En effet, en 2009, lorsque « pour se prouver ce qu’il vaut réellement », selon ses propres termes, Kys sortait son premier single, il a séduit plus d’un dans le domaine du showbiz. Dès lors, le doute fait place à la confiance. La confiance en ses capacités en tant qu’artiste chanteur. Ce qui lui a permis de se présenter pour la toute première fois au grand public. C’était en 2013 en collaboration avec l’artiste Sali Rose. Ensemble ils ont sorti un single clipé que les mélomanes ont bien accueilli également.

Partagé entre ses tâches de manager et d’agent de bureau, Kys, ce comptable de profession va revenir sur la scène musicale 5 ans après, soit en janvier 2018. Et, c’est un autre single intitulé « ELLE » qui voit le jour. Comme il l’a souligné lui-même, Kys est entré dans la musique pour apporter du changement. Cela par sa façon de faire et surtout grâce au message qu’il entend véhiculer. En effet, Kys c’est d’abord du Slam.

L’artiste Kys et son parrain artistique Ombr Blanch à gauche

Un Slam chanté sur un fond de musique traditionnel. « Il faut conjuguer la tradition à la modernité. C’est une manière pour moi de lancer un appel patriotique à tous ceux qui œuvre dans la culture dans toute sa dimension afin que l’on puisse revenir aux sources », a-t-il dit à ce propos. Pour sa part, il a décidé de se faire accompagner par la troupe traditionnel Faso Djarabi qui utilise entre autres instruments traditionnels, la flûte et le balafon.

Aussi, si Kys a choisi de faire du Slam, c’est parce que, a-t-il dit, c’est un genre musical dans lequel il se sent mieux et où il est plus facile de faire passer des messages car l’accent est beaucoup mis sur la parole. Les messages qu’il véhicule dans ce style tendent à inciter les uns et les autres à prôner l’amour. Kys invite, en outre, la jeunesse à être responsable. « Poursuivez vos rêves tout simplement. Battez-vous ne relâchez pas car, le paradis n’est pas ailleurs, il est ici », entend-t-il transmettre comme message dans son tout premier album qui sortira en fin d’année. Toute chose qui a été salué par les dizaines de fans de l’artiste présents à ce rendez-vous, « L’univers de Kys ». A noter que cette rencontre a été placée sous le co-parrainage artistique de Malika la Slameuse et de Ombr Blanch. Présent à la rencontre, ce dernier félicité l’artiste pour son engagement.

Adama SIGUE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR