Afriyelba
A la Une Culture Musique

C’est artistes qui n’ont pas pu faire mieux que leurs premières sorties discographiques.


Réussir son entrée sur la scène musicale est le rêve de nombreux jeunes artistes qui espèrent marquer les esprits d’entrée de jeu. Réussir sa première oeuvre est un couteau à double tranchant. Vous suscitez beaucoup d’espoir auprès des mélomanes pour les sorties à suivre et la pression est grande. Nombreux sont les artistes qui depuis leurs premières sorties réussies peinent à trouver la bonne formule pour rebondir. Alors la question que se pose plus d’un est comment déjouer le piège de la première oeuvre à succès ?

Le groupe Bezou, auteur du hit Burkina.

Lors d’une interview sur la télévision nationale récemment, le lead du groupe Bezou Solen le guerrier faisait une révélation qui ressemblait beaucoup à un aveu d’impuissance. «Après notre titre Burkina Faso qui a bien marché, nous avons proposé d’autres chansons qui n’ont pas eu le même succès alors que nous y avons mis plus de moyens pour la production et la promotion », a-t-il déclaré. En 2003, le public burkinabè découvrait un groupe composé de trois jeunes chanteurs burkinabè venus de la Côte d’Ivoire, Solen, Tigré et Debozi. Leur titre Burkina Faso qui fait les éloges du pays des hommes intègres sur un rythme du terroir mossi devient un hit. Chanté en mooré, le titre transcende les barrières linguistiques et permet au groupe de faire le tour du Burkina Faso. Quelques années après, le groupe revient avec un album qui n’arrivera pas à s’imposer. En 2021, le groupe qui passe de 3 a 2 membres revient avec un troisième album qui aborde toujours des thèmes relatifs à la valorisation du Burkina Faso mai cette oeuvre connaîtra le même sort que le précédent. Babou Bassolé dit Solen, lead du groupe va ensuite proposer des singles qui ne marcheront pas mieux que les deux dernières oeuvres du groupe.

Après le titre Zara, Bougma n’a plus réussi à proposer un titre a succès.

Le situation du groupe Bezou n’est pas isolée. Pascal Kaboré avec le titre  »Silmandé », Bilgo avec Wend Konta, Awetou et son Lélé Lougou, Greg avec son album Laafi la boum fan, Bougma et son titre  »Zaara », les groupes de Rap K-Ravane, Kadjoba, Téré Piratack, etc. pour ne citer qu’eux.

Wend Konta de Bilgo a connu un grand succès.

Qu’est ce qui peut expliquer cette décadence ? Ces artistes ou groupes ont ils levé le pied avec le succès des premières heures ? Ont ils manqué d’utiliser les retombées des premiers albums à succès pour rehausser leur niveau et garder la dragée haute ? Ou ces premiers succès étaient juste des coups de hasard qui au final les ont desservie? Autant de questions que beaucoup de mélomanes se posent et nourrissant l’espoir de retrouver ces artistes qu’ils ont apprécié dans leurs meilleurs jours.

CS Bazar s’est imposé grâce à son titre Liza

Nous souhaitons le meilleur a ces artistes qui sont tombés pour la plupart dans les oubliettes, espérant les voir nous proposer très vite.des oeuvre qui s’imposeront comme ceux qui les ont révélé au grand public.

Par Wend Kouni 


Articles similaires

Augusta Palenfo a présenté sa pièce théâtrale  »Une autre vie est encore possible » réalisé grâce au projet  »Femme en création ».

Afriyelba

Usain Bolt bientôt papa pour la première fois (photos)

Afriyelba

Bobo-Dioulasso: les sinistrés de la SNC attendent toujours leur dédommagement

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR