Afriyelba
A la Une Culture Musique Société

Festival de musique Allons à Bobo: la troisième édition prévu du 24 au 28 avril 2024.


Le comité d’organisation de la troisième édition du festival de musique Allons à Bobo (FEMABO) a tenu hier 23 mars une conférence de presse à la résidence Oasis Lawafossi à Bobo Dioulasso. Ce rendez vous avec les hommes et femmes de médias a permis au organisateurs de livrer les grandes lignes de l’évènement qui se tiendra du 24 au 28 avril 2024 sous le thème  »Musique et unité nationale ».

Le comité d’organisation et le parrain de la troisième édition du FEMABO se sont entretenus avec la presse sur les grandes lignes de l’évènement.

Le FEMABO est un festival de musique qui a la particularité de réunir sur la même scène des artistes musiciens venus des 13 régions administratives du Burkina Faso. Chaque région sera représentée par le meilleur artiste qui aura marqué l’année par une sortie discographique et des prestations artistiques de qualité. C’est donc une opportunité de voir prester les meilleurs artistes de l’intérieur du pays tout en faisant découvrir aux festivaliers le potentiel artistique et culturel du Burkina Faso. Le FEMABO permet également de découvrir la richesse culturelle et touristique du Burkina en favorisant du même coup un brassage culturel et artistique entre les artistes à travers de futures collaborations. «L’objectif du FEMABO est tout naturellement de promouvoir la musique burkinabè en faisant découvrir le potentiel des artistes des 13 régions.Il permet de mettre en valeur la riche patrimoine culturelle du Burkina Faso » a confié Bilgo Wend Kouni, president du comité d’organisation.

Wend Kouni Bilgo, président du comité d’organisation.

Outre le plateau artistique, il y’a au programme de cette troisième édition une foire commerciale et un espace maquis, des formations au profit des acteurs culturels et une conférence sur le thème de l’édition qui est  »Musique et unité nationale ». Quelques innovations sont a notées pour cette édition. Il s’agit notamment des soirées spécifiques à certains genre musicaux telle la soirée spéciale balafon, la soirée spéciale reggae et la soirée spéciale jeunes talents. On aura également cette année une campagne de sensibilisation et de dépistage volontaire sur le VIH et le IST, et sur les maladies des reins.

La conférence de presse a enregistré la présence d’un grand nombre de journalistes.

Rappelons que les deux premières éditions ont rencontré un franc succès et ont permis à plusieurs artistes burkinabè de se produire devant des milliers de festivaliers. A travers les soirées consacrées aux communautés, les festivals a mis en relief un pan important de la cohésion sociale au Burkina qui est la parenté à plaisanterie. Ainsi donc il y’a eu une soirée dédié aux communautés bôbô, peulh et dafing et une deuxième soirée dédiée aux communautés du Sud-ouest et des Cascades. Le parrain de cette troisième édition Me Karim Kaboré a donné ses motivations à accompagner l’évènement. « J’ai assisté au festival l’année dernière et lorsque le comité d’organisation m’a approché pour solliciter mon parrainage je n’ai pas hésité. J’avais déjà une idée du bien fondé de l’action et le thème est interpellateur. Le Burkina a plus que jamais besoin de l’unité de ses fils pour booster son développement » a confier le parrain. Le FEMABO acte 3 se tiendra du 24 au 28 avril 2024 sur le terrain de sport de Belleville dans la ville de Sya.

Pour le parrain Me Karim Kaboré, le thème dufestival interpelle sur le besoin de se mettre ensemble pour le développement du Burkina.

Cette édition est placée sous la présidence de monsieur Laurent K. Kontogom, Président de la délégation spéciale de la commune de Bobo Dioulasso, le patronage du ministre de la culture Jean Emmanuel Ouédraogo et le co-parrainage de monsieur Souleymane Sanou, président de la délégation spéciale de l’arrondissement 7 de Bobo Dioulasso.

Par Wend Kouni 


Articles similaires

EN ROUTE POUR LE FESPACO : Palmarès officiel 2019, Une manne de 93 millions de F CFA à partager

Afriyelba

SOMSAYA A PROPOS DU BIFA : « C’est noble et vise la valorisation de toute la filière de l’art vestimentaire »

Afriyelba

Sanction pour corruption présumée d’un arbitre : « Il n’y a aucun doute que Sita est derrière ça » dixit Colonel Yacouba Ouédraogo

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR