Menu

Cinquantenaire du FESPACO : Un atelier international de réflexion pour mieux le commémorer

 En 2019, la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESCPACO), célébrera ses 50 ans d’existence. Dans le but de bien commémorer cet aniv, un atelier international de réflexion sur ce demi-siècle d’existence est organisé à Ouagadougou du 30 novembre au 2 décembre 2017, à Pacific hôtel.

Du 23 février au 2 mars 2019, le pays des Hommes intègres vibrera au rythme de la 26e édition du FESPACO. Vitrine culturelle de notoriété internationale et plateforme promotionnelle par excellence des cinémas d’Afrique et de sa diaspora, cette édition de la biennale du cinéma africain tombe sur ces 50 ans. Un demi siècle d’existence que les responsables ont décidé de marquer d’une pierre blanche. Au cours de la cérémonie d’ouverture de l’atelier international intervenue dans la matinée de ce 30 novembre, le Délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma, a confié que cette rencontre vise à jeter un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur le rôle et la place de la biennale dans l’évolution des expressions cinématographiques et audiovisuelles africaines.

Toute chose qui permettra de définir le contenu et le thème du cinquantenaire et de dégager des perspectives pour une meilleure organisation des éditions  à venir. Pour l’occasion, plusieurs professionnels des cinémas d’Afrique et de sa diaspora (Canada, France, Angleterre), ont été invités. Pour le président de la commission consultative de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), Salif Traoré, le FESPACO a grandi au fil des années, mais il n’est toujours pas mature dans son organisation professionnelle.

Les participants à l’atelier feront le bilan et dégageront des perspectives pour une bonne organisation du cinquantenaire

En ce sens que le label international s’acquiert avec des exigences de premier ordre à savoir un excellent choix des films, des membres du jury, une option obligatoire du support DCP (Digital cinema package) pour les films en compétition officielle, ainsi que des salles de cinéma moderne. Il a invité ses pairs professionnels du cinéma à s’investir pour soutenir les efforts du Délégué général et son staff à relever ces défis. A ces défis s’ajoutent ceux de la finition du bâtiment central du siège du FESPACO, avant le 50e anniversaire et de la levée d’une souscription volontaire des cinéastes et des amis du cinéma. Pour joindre l’acte à la parole, séance tenante il a remis une enveloppe de 100 000 FCFA comme contribution du Secrétaire général de la FEPACI pour cette levée de fonds.

Avant de déclaré ouvert l’atelier international au nom de son ministre, le Secrétaire général du ministère de la Culture des arts et du tourisme, Jean Paul Koudougou, a remercié les participants. Principalement les anciens ministres de la Culture, les anciens Secrétaires et Délégués généraux du FESPACO, ainsi que les grands cinéastes à l’image de Gaston Kaboré, l’Etalon d’or de Yennenga en 1997, le directeur de l’Institut Imagine et Coordonnateur de cet atelier, pour leur forte implication au bien-être du secteur cinématographique.

Le délégué général du FESPACO s’est réjoui de la tenue effective de l’atelier

« Aujourd’hui vous portez le flambeau pour perpétuer les acquis, mieux, les consolider, en vue de solidifier l’édifice dont s’enorgueillit l’Afrique aux côtés du gouvernement burkinabè » a indiqué le SG qui s’est engagé à considérer avec la plus grande attention les résolutions et recommandations qui sortiront de l’atelier international de réflexion sur le cinquantenaire du FESPACO.

Zanga Camara

 

No comments

Laisser un commentaire

Elitis Express

Elitis Express

Promo Canal Plus

Promo Canal Plus

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)