Afriyelba
A la Une Cinéma

Festival Série séries: Clôture sur une note de satisfaction


 

Ouvert le 27 février 2018, la première édition du festival panafricain Série Series Ouagadougou a refermé ses rideaux ce 1er mars. La cérémonie de clôture, qui a lieu à l’Institut français a vu une dernière mobilisation  des festivaliers autour d’une projection suivi de discussion. C’est dans une telle ambiance que le comité d’organisation, tout satisfait, a donné rendez-vous en 2020 pour la prochaine édition avec plus de perspectives.      

Trois (3) jours durant, producteurs, réalisateurs et autres professionnels du monde du cinéma et de l’audiovisuel ont échangé sur les enjeux réels de la production des séries africaines.

Des master-classes, des ateliers de formation sur le jeu d’acteur, des résidences d’écriture de scénario, des conférences publiques, du coaching, voilà les temps forts qui ont marqué d’une pierre indélébile la toute première édition du festival Série séries Ouagadougou. Au cours des discussions, des spécialistes africains et européens de l’audiovisuel sont revenus de façon récurrente sur la problématique de financement, la formation et la diffusions des séries africaines.

Le président du comité d’organisation de Série séries Ouagadougou, Issaka Sawadogo a montré tout l’intérêt de ces tables rondes. Pour lui, ce rendez-vous des séries africaines favorisera un nouvel élan, un autre regard chez certains jeunes professionnels. « Ma satisfaction repose sur les échanges qui ont eu lieu ici car le festival a permis de regrouper de professionnels talentueux, réalisateurs, producteurs, diffuseurs et autres investisseurs qui sont des sommités du secteur audiovisuel dans le monde. Il y a beaucoup de réalisateurs en herbe qui ont envie de faire de belles choses mais qui n’ont pas de repère. L’objectif à travers les échanges était de donner à ces jeunes professionnels africains un repère et de les galvaniser. », a indiqué Issaka Sawadogo.

Issaka Sawadogo, président du comité d’organisation s’est dit satisfait du déroulement de la première édition du festival

 A l’ entendre, les débats ont permis d’exposer au grand public le sérieux problème de financement auquel sont confrontés les réalisateurs de séries en Afrique. Nonobstant ces difficultés, Issaka a laissé entendre que les dés sont jetés et que des résolutions seront trouvées au fur et à mesure car des contacts ont été noués et les échanges continueront. Selon toujours ses explications, il y a eu des acquis et avec son équipe, ils travailleront à les renforcer. « Beaucoup de projets sont en perspectives et  beaucoup naîtront bientôt, j’en suis certains », a confié M. Sawadogo.

A ce premier rendez-vous dédié aux séries africaines, une cinquantaine de séries a été diffusée suivie de discussions dans la salle de projection du Pétit Méliès de l’Institut français. Le président du comité d’organisation dans son discours de clôture n’a pas manqué de remercier le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, la mairie de Ouagadougou, le FESPACO, les bénévolats et autres partenaires qui ont contribué à la réussite dudit festival. Il a donné rendez vous, pour terminer,  à l’ensemble des festivaliers en 2020 pour la 2e édition qui s’annonce avec plus de perspectives.

Légende :

Le comité d’organisation et les partenaires européens ont

Le préseident du comité d’organisation de Série series Ouagadougou, Issaka Sawadogo


Articles similaires

BRAND NEW: Limachel -Marissa

Afriyelba

ENTREPRENEURIAT FEMININ : l’Institut Natur’Elle & Lui ouvre ses portes à Ouagadougou

Afriyelba

Conseil des ministres: Trois décrets pour le compte de la propriété littéraire et artistique

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR