Afriyelba
A la Une Artisanat Musique

Le RILI forment les instrumentistes burkinabè à l’entretien et la restauration de leurs matériels.


Il est important pour tout artiste chanteur de savoir jouer un instrument de musique.A côté des musiciens qui les accompagnent, la majorité des chanteurs sont tournés vers les instruments à cordes tels la guitare, la kora, etc. Les membres du Réseau international des luthiers et instrumentistes (RILI) du Burkina qui sont régulièrement sollicités pour l’entretien de ces instruments de musique attend faciliter la tâche de ces artistes. Il a alors soumis le projet intitulé  »Renforcement des capacités en entretien et en restauration d’instruments de musique et en lutherie de 60 jeunes au Burkina Faso  » au fond de développement culturel et touristique(FDCT). Financé à auteur de 4 millions de francs CFA par le FDCT, la formation qui a démarré ce lundi 5 décembre 2022 durera 10 jours.

Josué Bananzaro, président du RILI.

 »Apport de la lutherie pour le monde des instrumentistes à corde pincées  » est le thème de cette première édition de la formation que donnera le RILI à Ouagadougou et Bobo Dioulasso au profit de 60 jeunes. La formation de la première vague des bénéficiaires a été lancée ce lundi 5 décembre à Ouagadougou et durera 10 jours. Selon le président du RILI Josué Bananzaro, la formation comporte un volet théorique et  pratique et va porter sur 10 modules. << Il y’aura 5 jours de formation théorique et 5 jours de formation pratique. Cette formation permettra aux instrumentistes de comprendre la lutherie et apporter une meilleure expertise au milieu des instrumentistes au Burkina. Cela pourra permettre à certains d’exercer le métier de luthier également>> a-t-il expliqué.

Cette formation permettra également aux instrumentistes d’améliorer leurs performances. En effet selon Abel Dabiré, coordonnateur des activités du projet, la non maîtrise de leurs instruments est un frein à la progression de certains musiciens.<< Les instrumentistes ne savent pas toujours prendre soin de leurs instruments et cela joue sur leur performance. Pour atteindre un certain niveau de performance il faut que l’instrument soit au top. Le constat de nos jours est que beaucoup d’instrumentistes ont des problèmes pour régler ou entretenir leurs instruments en cas de panne>> a-t-il déclaré.

Abel Dabiré, membre du RILI et coordonnateur du projet.

A la fin de la formation, chaque instrumentiste repartira après une trousse de premier secours pour réussir à apporter des solutions aux pannes mineures avant de faire appel aux spécialistes. Le projet vise également à rendre hommage à Boussi Alphonse Bananzaro qui est une fierté dans le domaine de la lutherie au Burkina. Avec 40 ans d’expérience, il est une référence en Afrique et reçoit pour entretien et réfection des guitares venues de plusieurs pays de la sous région.

Le RILI a prévu également des conférences autour du thème et une suivi des instrumentistes formés.

Par Wend Kouni


Articles similaires

Baptême de feu réussi pour Freddy Lino

Afriyelba

Showbiz: Qui est DemDem, l’épouse de maître Gims ? 1

Afriyelba

Barbados Fashion Week:  » c’était trop chic » dixit Issa Sorogo

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR