Afriyelba
A la Une Musique

MASA: La PCBF Partage son expérience avec les festivaliers


Une rencontre d’échange et de Networking avec pour objectif de faire connaitre la Plateforme culturelle du Burkina Faso, voic l’activité que les membres du réseau de la plateforme culturelle du Burkina Faso a tenu dans la matinée de ce 16 mars au Palais de la culture d’Abidjan à l’occasion de la 10e édition du MASA.

Ils étaient tous présents au présidium, les 5 promoteurs d’évènements culturels burkinabè qui forment la plateforme culturelle du Burkina Faso: Salif Sanfo de Ouistiti d’or, Ali Diallo de Ouaga Festival, Abdoulaye Diallo de Jazz à Ouaga qui assure la présidence de la plateforme, Koudbi Koala des Nuits atypiques de Koudougou et Claude Guingané du Festival international de marionnette de Ouagadougou (FITMO).  Accompagnés par leur partenaire officiel AFRICALIA représenté par son chargé de programme Dorine Rurashiste, ils ont d’abord fait une présentation vidéo des structures qui composent la plateforme aux nombreux festivaliers présents dans la salle avant de passer la parole à leur doyen Koudbi Koala pour le développement du thème « importance du réseautage dans le développement des évènements culturels »

Le doyen Koudbi Koala (micro) partageant l’expérience de la plateforme aux festivaliers

. A travers ce thème, le promoteur des Nuits atypiques de Koudougou a partagé l’expérience de la plateforme culturelle du Burkina Faso et du circuit manding. Des structures qui leur permettent de fonctionner de façon autonome, de se critiquer positivement, de se soutenir mutuellement et de se faire programmer les artistes mutuellement dans leurs évènements respectifs.

Salif Sanfo (micro) de Ouistiti d’or a indiqué que la plateforme contrairement à ce que les gens pensent est ouverte à tous

Après son intervention, chaque membre a pris la parole qui, pour apporter des compléments, qui pour partager son propre expérience au sein de la plateforme. Dorine Rurashiste chargé de programme de AFRICALIA a, quant à elle, expliquer le mode de fonctionnement et de soutien de son institution aux promoteurs culturels et de façon générale aux structures culturels au Burkina Faso (nous vous reviendrons avec un article).

Selon Claude Guingané, seule l’union peut conduire au rayonnement de la culture africaine

Ces interventions ont été suivies avec beaucoup d’intérêt par les participants qui étaient de plusieurs pays. Des participants qui ont apprécié positivement la plateforme culturelle du Burkina et n’ont pas manqué de soulever des préoccupations et de faire des suggestions et recommandations pour une meilleure collaboration panafricaine culturelle.

 

 

Ils étaient ces festivaliers qui sont venus s’enquérir de l’état de fonctionnement de la plateforme culturelle du Burkina Faso

Cet article vous a été offert par Canal+ support de la musique burkinabè

YANNICK SANKARA


Articles similaires

CDM: l’Egypte battu par la Russie est quasi éliminé

Afriyelba

Musique : Suspect 95 fait des révélations sur le jour où il a abandonné l’école

Afriyelba

Bertrand Traore a rejoint Chelsea

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR