Recent Posts
a
22 July 2018

2e EDITION DE FASHION FOR A CAUSE: Plus d’un million de F CFA récolté

La styliste burkinabé Mariam Soré alias Mamy Sor a organisé, le 29 décembre 2017 au centre commercial, la deuxième édition de Fashion for a Cause. Cette deuxième initiative visait à récolter des fonds pour venir en aide à 50 femmes excisées. La cérémonie a été parrainée par le ministre des mines et de l’énergie.

« Chirurgie réparatrice au profit des femmes excisées » a été le thème qui a inspiré la deuxième édition de Fashion For a Cause. Une idée de Mariam Soré, styliste burkinabé résidant en côte d’ivoire. La présente activité que la promotrice qualifie d’édition de la maturité a été marquée par des défilés de modes, une prestation artistique et une collecte de fonds. Pour rappel l’initiative en question a aidé en 2016 les enfants des femmes incarcérées à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

 Pour cette année Mariam Sore a affirmé que Fashion For a Cause a décidé de mettre le cap sur les femmes excisées suite à un documentaire qu’elle a suivi depuis la cote d’ivoire sur les travaux du professeur Akotianga qui réalisent des chirurgies réparatrices sur les femmes excisées. Ella a ajouté que le choix du thème de cette deuxième initiative s’explique aussi par un constat qu’elle a fait dans les médias, qui est que la plupart des actions en rapport avec l’excision sont concentrées sur l’arrêt de la pratique, la réparation des séquelles de cette mutilation génitale féminine est presque ignorée. La styliste a précisé que la présente activité vise à montrer aux femmes excisées qu’elles peuvent se faire réparer.

La promotrice de l’évènement exprimant sa satisfaction d’avoir réussi le pari de l’organisation

Après cette étape il s’agira d’aider les femmes qui n’ont pas les moyens à bénéficier de la réparation. Afin de travailler aux côtés de personnes qui portent déjà les causes qu’elle défend la première responsable de Fashion For a Cause a sollicité l’accompagnement de Mariam Lamizana présidente de l’ONG Burkinabé voix de femmes. Madame Ky, directrice de cabinet du ministre des mines et de l’énergie, représentant du parrain a indiqué que le taux de prévalence de l’excision est certes passé de 13% à 11% entre 2010 et 2015 pour la tranche d’âge de 0 à 14 ans mais le fléau reste toujours d’actualité. Elle a donc invité les différents convives de la soirée à mettre la main dans la poche pour permettre à 50 femmes de se faire réparer par le professeur Akotianga.

L’artiste Awa Boussim est venue apporter sa touche à l’évènement

5 défilés ont jalonné la soirée

En outre il faut dire que la cérémonie a connu 5 défilés de modes et c’est le styliste Moussa Sambaré du Burkina Faso qui a offert le bal avec sa collection intitulée Sambaré. Ensuite Nous avons eu droit au passage de la collection rêve de femme avec l’ivoirienne Ouli Pat. Par la suite Dieudonné  Tra de la Côte d’Ivoire encore a émerveillé le public avec sa collection baptisée « princesse Akan ». Le quatrième passage a été assuré par Bazem’se du Burkina Faso avec des mannequins habillés en Koko dunda.  Enfin la collection Wend Panga de Mariam Sore a bouclé la série des défiles. Par ailleurs, il faut retenir que la deuxième édition de Fashion For a Cause a eu sa dose de musique Awa Boussim. Les organisateurs de l’évènement ont pu récolter 1 050 000FCFA en dehors des promesses de souscriptions.

Ismael Gansonré

3
Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR