Menu

Bureau burkinabè de droits d’auteurs: Plus d’un milliard de F CFA récolté en 2016

 

Le bureau Burkinabé du droit d’auteur a présenté le 29 décembre 2017 à son siège le bilan de ses activités au cours de l’année  2016. La cérémonie s’est déroulée sous les auspices de Wahabou Bara directeur général dudit service et avait pour but  de rendre compte aux différentes parties prenantes, afin de mieux défendre les créations artistiques.

1 116 138 559 FCFA c’est la recette totale engrangée par le bureau Burkinabé du droit d’auteurs(BBDA) en 2016. Cette somme est composée des recettes recouvrées par les agents du BBDA qui s’élèvent à 563 486 491 FCFA, de celles perçues par les services des douanes au profit du BBDA qui sont de l’ordre de  586 702 086 FCFA et enfin des droits étrangers qui ont été évalués à 14 281 760 FCFA.  Lorsqu’on jette un regard rétrospectif sur le fonctionnement de la Maison des créateurs,  on note une baisse des recettes par rapport à l’année 2015. Une situation que les premiers responsable du service en question ont justifiée par le faible niveau de perception de la rémunération pour reproduction par reprographie (RRO) et de la rémunération pour copie privée (RCP).

Toutefois Wahabou Bara directeur général du BBDA a tenu a salué le travail de persévérance et d’abnégation des cinq directions de sa structure qui ont travaillé sous pression pour atteindre ces résultats. Selon le présent rapport annuel, les activités phares du BBDA étaient entre autre la mise en place de l’assemblée générale qui est l’organe suprême de la structure de défense des droits d’auteurs, l’initiation de la rentrée du droit d’auteur, sans oublier la création du fonds d’aide aux personnes âgées (AMA), ainsi que la consolidation du partenariat BBDA-Douane. De façon spécifique la directrice de la documentation générale Traore/Sou Célestine confie qu’en 2016 le service des droits d’auteurs a enregistré environ 933 nouveaux adhérents (des créateurs qui ont décidés de confient la défense de leurs droits au BBDA).  Au titre du fond de promotion culturel (FPC) le BBDA a pu soutenir  environ 600 dossiers à hauteur de 114 millions, et au titre du fonds d’aide aux personnes âgées il a épaulé 50 membres  à hauteur de 100 000FCFA chacun sur les quatre trimestres de l’année, en a croire madame Traore.

Des attestations et des enveloppes ont été remises aux meilleurs agents du BBDA.

Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Dans le rapport annuel 2016 du BBDA des insuffisances ont été relevées. Il s’agit entre autre, de la perte des dossiers, la faible compétence du service de renseignement, le manque de visibilité de la structure, l’importance des réclamations faites par les artistes concernant le payement de leurs droits. Par la suite les différents responsables des directions du BBDA ont proposé que le site web du service soit réaménage pour aider à sa promotion. Il a été proposé aussi un archivage numérique des documents pour minimiser leur perte, et un renforcement du service de renseignement. Wahabou Bara a continué en indiquant qu’il faudra travailler à consolider les acquis du présent rapport afin de mieux satisfaire les artistes et minimiser du même coup les réclamations.

Concernant la résistance des uns et des autres au payement des droits d’auteurs, le premier responsable du BBDA a affirmé qu’il voudra travailler à accroitre la visibilité de sa structure afin que les gens comprennent que le droit d’auteur n’est ni une taxe ni un impôt mais juste une redevance pour tout créateur d’une œuvre originale. En définitive la directrice de la documentation générale a demandé que les ministères de tutelles du BBDA que sont le département de la culture et des finances songent à le subventionner parce que le service fonctionne uniquement sur la base des taxations.

Ismael Gansonré

 

No comments

Laisser un commentaire

Promo CANAL+

Promo CANAL+

Elitis Express

Elitis Express

Facebook

TELECEL

TELECEL

N’Ice Cream (25 40 17 66)

N’Ice Cream (25 40 17 66)