Afriyelba
Mode

Foire agro-sylvo-pastorale de Komsilga: les producteurs en fête du 23 au 27 mai


Le mardi 23 mai 2017, s’est ouverte à Kienfangué, la 4ème édition de la Foire internationale agro-sylvo-pastorale de Komsilga (FIKOM) organisée par l’Association pour le développement du monde rural (ADMR). Cette édition patronnée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et parrainé par le PDG d’Abdoul Services international, Abdoul Ouédraogo a connu la présence effective du ministre des ressources animales et halieutiques, Somanogo Koutou.  

L’Association pour le développement du monde rural (ADMR) s’est engagée, depuis sa création, à promouvoir les activités agro-sylvo-pastorales. Cette volonté de l’association a été matérialisée, de façon concrète, par l’organisation d’une foire dont la 4ème édition  débutée, le 23 mai dernier à Kienfangué a pris une envergure internationale. Cette manifestation devenue Foire internationale agro-sylvo-pastorale de Komsilga (FIKOM) se révèle comme un rendez-vous « du donner et du recevoir » entre les producteurs, les transformateurs, les artisans et les prestataires de service. Elle constitue, selon le Secrétaire exécutif de l’ADMR, Jean-Victor Ouédraogo, un cadre de rencontre et d’échanges des acteurs qui œuvrent pour donner un réel souffle à l’économie rurale. De quoi donner de réelles opportunités aux principaux bénéficiaires à savoir les producteurs venus des 13 régions du pays, d’Afrique et du monde. En clair, la foire constitue un cadre approprié pour célébrer l’excellence des produits et services dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la sylviculture et de l’artisanat. Ce n’est donc pas surprenant que les populations de Kienfangué et de Komsilga se mobilisent toujours au cours de l’évènement. C’est le cas de l’exposante Alimata Zagré/Ouédraogo, de la commune de Komsilga venue pour présenter les pagnes tissés.

Coupure de ruban marquant l’ouverture officielle de la foire

Désormais tous les 2 ans

Chaque année, elle participe à la foire et ne cache pas ses motifs de satisfaction des retombées significatives dont elle espère encore en profiter. « Cela fait la 3ème fois que je participe à cette foire et le marché était bien. J’ai remporté le 1er prix dans la catégorie pagnes tissés lors des deux dernières éditions. Nous remercierons les organisateurs et vivement que l’initiative se pérennise». Le même souhait est formulé par le Pasteur Lucien Domba de la commune de Kienfangué qui est venu présenter des variétés de semences améliorées (maïs, sorgho, haricot, arachide). Pour lui, les avantages de la foire pour les producteurs ne sont plus à démontrer : « C’est une très bonne chose car l’initiative nous permet d’avoir des contacts et partager les expériences. Cela fait la 3ème fois que je participe ». Les témoignages de Mme Zagré et de M. Domba montrent que les producteurs se sont appropriés l’activité. Du reste, plusieurs d’entre eux participent chaque année, a rappelé Jean-Victor, à toutes les étapes de l’organisation de la foire dont le thème de l’édition 2017 est intitulé : « Promouvoir les activités de production et de transformation des filières secteurs agricoles, pastoraux et forestiers non-ligneux pour une amélioration durable des revenus des acteurs du monde rural ».

Les fruits de l’embuche bovine sont aussi au RDV

Ce thème revêt d’une importance capitale, selon le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou qui a représenté le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Pour le ministre Koutou, la FIKOM vient à point nommé car elle participe davantage à la promotion des activités du secteur agro-silvo pastoral et faunique. C’est pourquoi, il a affirmé que le gouvernement soutiendra l’initiative pour qu’elle se développe davantage et fasse tâche d’huile. Toute chose qui galvanise les organisateurs qui ont déjà le regard tourné vers les prochaines éditions au cours desquelles plusieurs innovations sont prévues. Ainsi, la foire se tiendra désormais tous les deux ans et la prochaine édition aura lieu en mars 2019. Il sera également organisé, la nuit du monde rural pour magnifier et récompenser l’excellence agro-sylvo-pastorale.

Chacun doit jouer sa partition

Et ce n’est pas tout puisque la FIKOM qui deviendra biennale soutiendra, la recherche en matière d’innovation agro-sylvo-pastorale en accordant des bourses de formation aux jeunes porteurs de projets dans ce domaine. En attendant, l’édition 2017 qui bat son plein à Kienfangué jusqu’au 27 mai reste marquée par des communications liées au thème principal et aux mécanismes de financements. A cela s’ajoutent des expositions ventes de produits dans les stands qui seront évalués par un jury pluridisciplinaire. La grande innovation concerne, les prix qui seront octroyés à des lauréats, par la commune de Komsilga, l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) et l’Association des régions du Burkina Faso (ARBF).

Le ministre Sommanogo Koutou a représenté le premier ministre Paul Kaba Tiéba à la cérémonie d’ouverture

Somme toute, le défit de l’organisation de la FIKOM 2017 est en passe d’être relevé par l’ADMR même si plusieurs partenaires n’ont pas répondu aux sollicitations escomptées. Toute chose qui impactera, a déploré Jean Victor Ouédraogo qui est, par ailleurs le président du comité d’organisation, le nombre et la valeur des prix à octroyer. Mais ce n’est que partie remise car les structures de coopération, les projets et programmes de développement ont été invités à jouer pleinement leur partition.

Jean Victor le président du comité d’organisation a invité les partenaires et sponsors à soutenir l’évènement

De même, la région du Centre et la commune de Komsilga sont interpellées sur la nécessité de développer un partenariat durable avec la manifestation. Les acteurs de ces collectivités et les partenaires sont invités à suivre l’exemple du parrain, Abdoul Ouédraogo, PDG de Abdoul service qui a apporté, pour la 4ème fois consécutive, un soutien inestimable, selon les mots de Jean-Victor Ouédraogo, à la réalisation de la foire.

Saidou Zorome


Articles similaires

Miss Universités 2021: Kadidjatou Nikiéma remporte la couronne de la 19e édition

Afriyelba

SICOT 2018: en plus du coton et du textile, il y aura de la musique

Afriyelba

Soutien aux filles mères en difficulté: L’Association Ronsin fait parler son cœur

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR