Afriyelba
Mode

Initiative du SIFO : autorités, exposants, invités et autres participants apprécient


Le Salon international de la femme de Ouagadougou (SIFO) constitue une vitrine par excellence de la promotion des talents féminins. Ce constat est partagé par plusieurs participants que nous avons rencontrés à l’issue de la cérémonie d’ouverture de ce salon, le jeudi 4 mai 2017. Ces participants reconnaissent à l’unanimité que l’initiative de la promotrice, Yelli Céline Attié/Kam vient à point nommé et mérite d’être soutenue.

Pauline Zouré, Secrétaire d’Etat représentant Rosine Coulibaly : « le thème est d’actualité » 

Nous sommes venus participer aux côtés des organisateurs,  à la célébration de cette activité entièrement dédiée aux femmes sous un thème très important qui est « femmes : actrices de développement ». Ce thème est une invite à ce que les femmes puissent se mobiliser, mettre la main dans la main pour que nous puissions contribuer ensemble au développement socio-économique du pays et surtout prendre notre place dans la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social (PNDES). C’est une invite aussi à toutes les femmes de la ville ou de la campagne, instruites ou non, à pouvoir prendre en charge son destin et à se considérer comme un acteur économique, efficace et indispensable à la chaîne de développement du pays.

Faty Ouédraogo, SG du ministère de la femme, représentant la marraine : « L’initiative est à encourager »

Le SIFO est une très bonne initiative et nous encourageons au niveau du département, toutes les initiatives qui contribuent à la promotion de la Femme ou de la jeune fille. De telles initiatives comme le salon peuvent effectivement contribuer de façon très positive à conscientiser et à amener les femmes à réaliser des Activités génératrices de revenus. Ce qui va améliorer leur vécu quotidien et leur vie socio-économique.

Assita Kanko, burkinabè vivant en Belgique : « le SIFO permet aux femmes de s’épanouir »

J’ai été invitée pour soutenir le projet parce que je travaille beaucoup sur les droits des femmes. J’ai travaillé depuis 10 ans dans le secteur privé bancaire. Quand on m’a invitée, j’ai toute suite eu envie de venir soutenir l’initiative parce qu’elle est magnifique, elle permettra aux femmes de s’épanouir davantage à travers l’entreprenariat. Je suis arrivée à 3h du matin à Ouagadougou pour prendre part au Salon et partager mes idées, mon expérience, mon réseau afin que cette initiative soit davantage encouragée. Parfois dans les rencontres entre femmes, l’on peut aussi partager des astuces pour pouvoir avancer ensemble. Ce n’est pas évident de mettre sur place, une telle initiative et une fois que ça commence, il faut qu’elle ait un écho. J’ai envie de partager l’information sur mes réseaux sociaux pour soutenir l’initiative.

Fatimata Lègma, présidente de la Fédération femmes et développement : « C’est une rencontre du donner et du recevoir ».

J’ai été invitée au SIFO pour servir de modératrice pour les communications. J’apprécie très positivement l’initiative qui a permis de nous retrouver pour échanger sur des thèmes et de valoriser le savoir-faire des femmes. C’est très important car ceux qui sont venus aussi d’ailleurs vont apporter leurs contributions. Donc, le salon est une rencontre du donner et du recevoir.

Dr Line Kleinebreil venue de Paris : « ça encourage les femmes à se battre »

Je suis venue au Burkina Faso pour le lancement d’un programme qui va concerner les femmes dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus. Le Salon est une bonne initiative pour encourager les femmes à prendre leur destin en mains et à participer aux décisions.

Sophie Delma/Ilboudo : « Que l’initiative se pérennise »

Je suis venue exposer les produits maraîchers de la saisonnière : les biscuits de toedo, les feuilles du baobab, les concombres, les tomates, les carottes, la salade, nous produisons du bio. Le SIFO est la bienvenue et on souhaite que l’initiative se pérennise et devenir très grande.

Georgette Benao, présidente de l’Association Wend Waogo à Koudougou : « C’est magnifique »

Je suis très contente du fait que l’on ait pensé à nous inviter pour prendre part au SIFO qui est magnifique. Je suis exposer et vendre le beurre de karité, le soumbala, le piment, du papier d’emballage pour lutter contre l’utilisation de sachets plastiques. Il fait frais dans le lieu de mon stand, ce qui est permet de conserver notre beurre. Le beurre est comme une femme. Il aime là où c’est frais, là où c’est bon. La femme aussi est comme ça.

Rose Sabine, artiste chanteuse : « le salon nous permet de nous exprimer »

J’ai mon stand au SIFO où j’expose tout ce que je fais puisque j’ai mon agence qui fait de l’évènementiel, communication et formation. J’ai aussi ma marque de cosmétique (Diamond), et j’expose au salon du savon, du lait et je représente une marque espagnole (cosmet let)  bijou et cosmétique. J’expose également mes CD et tout ce que fais mon association, pour les enfants drépanocytaires, etc. Je tire mon chapeau à Mme Attié, la promotrice du SIFO qui est une amie que j’aime beaucoup. Son initiative est à féliciter, ça montre que les femmes sont battantes et ça va au-delà des célébrations comme le 8 mars et autres. Le SIFO nous permet de nous exprimer et de définir un modèle de carrière. Il est à féliciter et on espère qu’elle aura plus de partenaires pour que le salon  se passe chaque année.

Fatouma Ouattara, promotrice de Journal Queen Mafa : « Le SIFO est la bienvenue »

Le SIFO est une belle initiative qui permet aux participants de se faire connaitre. Il y a beaucoup de salons à Ouagadougou mais  celui là est particulier. Donc, le SIFO est la bienvenue car il permettra d’abord aux femmes de se connaître et s’entrainer pour pouvoir aller de l’avant. A propos de mon site Queen Mafa, il a été crée depuis 2015 et il est en ligne consultable sur www.queenmafa.net. Queen signifie la reine tandis que Mafa en langue turka veut dire réussite. Nous poursuivons donc les mêmes objectifs que le SIFO à savoir magnifier la femme car toutes les femmes sont des reines. Après avoir lancé notre site en 2015, nous venons de lancer un magazine d’actualité féminine, un bimestriel à paraitre tous les 2 mois dont le 1er numéro (n°00) est exposé au salon et sera disponible dans les kiosques.

Dr Josiane Ouédraogo, gynécologue obstétricienne, experte en santé sexuelle et reproductive : « C’est intéressant ».

La question de la Femme est transversale. C’est pour cela que le SIFO est intéressant et il faut remercier Mme Attié pour cette initiative.

Interviews réalisées sur le site du SIFO par Saïdou Zoromé      

 


Articles similaires

Sport: à la découverte du Yoga avec Racine Sport Club

Afriyelba

Miss Universités Burkina: L’intelligence était au RDV

Afriyelba

TELEVISION NATIONALE: Mariam Vanessa Touré a pris fonction

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR