1 October 2020

L’Agence Bass Néré, une structure de promotion de la culture burkinabè, producteur, manageur

Partager
  • 68
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    68
    Partages

L’Agence Bass-Néré a procédé le dimanche 22 décembre 2019, à la cérémonie de clôture de ses activités de l’année 2019. Cette cérémonie qui marque une pose bilan d’une année qui tire vers sa fin, a été parrainée par Monsieur Smaila OUEDRAOGO, Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre les Infections Sexuellement Transmissible (SP/CNLS-IST et Co-parainée par El Hadj Idrissa Soré. Ce rendez-vous a été l’occasion pour Ousseni Gandema, premier responsable de l’agence, de faire le bilan de leurs actions salvatrices réalisées au profit de la culture burkinabé durant l’année.

L’agence Bass-Néré, l’une des structures connue de tous pour son engagement dans la promotion de la culture burkinabé et de ses acteurs à travers la production, le management, l’événementiel et les animations culturelle, a fait le bilan de ses activités réalisées au cours de l’année 2019. Le bilan, est assez satisfaisant. L’agence Bass-Néré, initiateur du FEMUZO a tenue son deuxième acte, le 15 au 17 février 2019.

Après ce festival qui a connu un succès mémorable et contribuer à promouvoir la musique burkinabé, l’agence s’est encore mis à la tâche pour la poursuite de son programme. Le 14 juin, elle organisait au stade Naaba Baongo de Tanghin, un concert Zistar qui a également suscité beaucoup d’engouement de la part d’un public sorti nombreux le jour, pour vibrer au rythme de ladite activité.

L’agence Bass-Néré a effectué au cours de l’année une tournée internationale, notamment en Italie, en Allemagne et en France, où elle a rencontré des promoteurs culturels burkinabés qui travaillent pour la promotion de la culture burkinabé. Ces voyages culturels ont été le lieux pour les acteurs de partager leurs expériences avec ces promoteurs, et surtout rendre visible leurs activités. Toutes choses qui leur a valu, un trophée d’hommage et de reconnaissance au niveau international. L’agence a aussi reçus trois attestations de reconnaissance au niveau national, toujours en hommage à leurs don de soi au profit de la culture burkinabé et de ses valeurs.

Avec quarte grands événements culturels soutenu, l’agence a aussi coordonné avec succès, avec la CJDF, une formation sur la maîtrise du chant, guitare, batterie, percussion traditionnelle, solfège marketing et droit d’auteur, au profit de plusieurs artistes, dans le but de les aider à s’illustrer au plan international en tant que professionnels. Lors de la cérémonie de clôture de ses activités, les autorités qui ont honoré de leurs présences, ont tenu respectivement à féliciter le premier responsable de l’agence, Monsieur Ousseni GANDEMA pour son dynamisme continue au profit du développement de la culture burkinabé.

« Nous sommes fier d’avoir accompli notre mission en 2019 et exécuter tout notre programme d’activités », a laissé entendrez Monsieur GANDEMA. Il tient à remercier toutes celle et ceux, qui, à travers leurs soutien multiformes ont accompagné l’Agence Bass Néré dans sa dynamique d’œuvrer au développement. Il remercie par ailleurs la presse, le MCAT, le ministère de la jeunesse, au MSL, à tous les généreux parrains ainsi qu’aux chefs coutumiers pour leurs conseils et aussi à la jeunesse de Zogona et de Tanghin qui porté l’agence sur leurs épaules pour le projeter plus loin.

Zanga Camara

À l’occasion de la cette cérémonie de clôture de ses activités, des remises d’attestations à 20 artistes formés à l’INAFAC en collaboration avec la CJDF (dernière activité de l’année) et aussi à des partenaires technique et financiers qui ont accompagné l’agence dans ses initiatives, ont clôt le cérémonial. L’agence se projette maintenant sur l’année 2020, avec un autre défis qu’elle entend relever avec plus d’attention.


Partager
  • 68
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    68
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR