Afriyelba
A la Une Société

PLAIDOYER POUR UNE AUGMENTATION DE LA REDEVANCE DE L’ETAT: Le Mogho Naaba se porte avocat du BBDA


Depuis son installation, le nouveau directeur général du Bureau Burkinabè de droits d’auteur, Walib Bara multiplie les rencontres pour faire connaître non seulement la société des créateurs mais aussi exposer sa vision et ses ambitions pour  le bien être des membres du BBDA. Dans cette logique, il a été reçu en audience par sa Majesté le Mogho Naaba Baongo et l’ancien ministre de la culture Mahamoudou Ouédraogo à qui il a soumis des doléances. De ces doléances figure en bonne place le plaidoyer auprès de l’Etat pour qu’il augmente le montant de la subvention accordée au BBDA. Sa Majesté le Mogho Naaba Baongo s’est porté avocat du BBDA et a promis de transmettre la doléance à qui de droit afin qu’elle puisse trouver satisfaction. 

« Notre visite chez le Mogho Naaba Baongo, chef des Mossé ce matin se situe à deux niveaux. D’abord, nous sommes venus le voir en tant qu’homme de paix et ensuite en tant que membre du BBDA car il est inscrit dans la maison dans la catégorie des œuvres littéraires » nous a confié Walib Bara à sa sortie d’audience d’avec le Magho Naaba Baongo. En plus  de ces deux titres le directeur général du BBDA qui s’est fait accompagner de ses proches collaborateurs dont entre autres, Ousmane Zongo, directeur des affaires administratives et financière, Ousmane Sawadogo, directeur de la communication, Moumouni Derme, directeur des affaires juridiques et de la coopération internationale, Delphine Somé, directrice de la répartition et Célestine Traoré, directrice de la documentation générale, a présenté sa société à l’empereur des Mossé et lui a fait part de ses ambitions, de sa vision et de ses objectifs. Et pour l’atteinte de ces objectifs, les responsables du BBDA ont besoin que l’Etat augmente la subvention à eux accordée chaque année. De 37 millions de F CFA l’année dernière, elle est passée à 80 millions cette année.

www

Walib Bara remettant les droits de sa Majesté le Mogho Naaba Baongo au secrétaire général du Palais royal

Walib Bara, tout en saluant cette augmentation, trouve la somme insuffisante pour les nombreux créateurs du Burkina Faso. Et pour une augmentation conséquente de la redevance, le directeur du BBDA a demandé à sa Majesté le Moho Naaba Baongo de plaider pour leur cause auprès de l’Etat. « Je me porte avocat de notre Maison et vous promet de transmettre votre doléance à qui de droit afin qu’elle trouve satisfaction » a répondu séance tenante le Mogho Naaba Baongo qui a salué à sa juste valeur la démarche des responsables du BBDA. Il a mis l’occasion à profit pour féliciter Walib Bara pour sa nomination à la tête du BBDA  et a souhaité que les mânes des ancêtres et Dieu le protègent et le guident dans ses choix.

wwwww

La délégation du BBDA posant en famille avec le Mogho Naaba Baongo pour la postérité

Il a surtout apprécié la jeunesse de l’équipe  actuelle  du BBDA et l’a encouragée à développer de nouvelles stratégies pour insuffler un souffle nouveau à la société des créateurs. Après ces conseils et ses bénédictions, la délégation du BBDA a payé sur place les droits de sa Majesté le Mogho Naaba Baongo et lui ont remis un bélier en cadeau. Du Palais royal, Walib Bara et ses collaborateurs se sont rendus au domicile de  l’ancien ministre de la culture Mahamoudou Ouédraogo  sis à Ouaga 2000 pour une visite de courtoisie. Visite au cours de laquelle ils ont dévoilé leur programme d’activés et bénéficié des conseils et suggestions de celui qui a été désigné meilleur ministre culturel du monde en 2000. Ce dernier, a tout comme l’empereur des Mossé, félicité Walib Bara pour sa nomination et lui a montré sa disponibilité à l’ accompagner dans sa mission.

min

Du Palais Royal Walib Bara est allé échanger avec le ministre Mahamoudou Ouédraogo.

Yannick SANKARA


Articles similaires

MATCH DE LANCEMENT DU TOURNOI DE L’ESPOIR : L’équipe « Jeunes talents » a montré qu’elle a du talent

Afriyelba

Balloteli: Itinéraire d’un enfant terrible qui a fini par atteindre l’âge de raison.

Afriyelba

TENNIS: A la découverte de l’international burkinabè Yannick SANKARA

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR