Recent Posts
a
19 November 2019

10EME EDITION DES JOURNEES AGROALIMENTAIRES : Le « Global Village »: l’innovation majeure qui s’offre à vous

Partager
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages

 

La 10ème édition des journées agroalimentaires (JAAL), a débuté ce 04 novembre dans l’enceinte de la maison du peuple à Ouagadougou. Organisées par la FIAB, Fédération nationale des industries  de l’agroalimentaire  et de transformation du Burkina, elles se tiennent jusqu’au 11 novembre sous le patronage du premier ministre et la présidence du ministre du Commerce de l’industrie et de l’artisanat. Elles connaissent également le parrainage de l’ambassadeur du Danemark et le Co parrainage du Délégué général du CNRST.

Une vue des officiels pendant la cérémonie d’ouverture des JAAL 2019

Des conférence-débats, une communication, une bourse des céréales, des journées promotionnelles par filières, un salon professionnel de rencontre B2B, des journées stimulus dédiés aux enfants, des compétitions des produits exposés, tel est le programme riche de la 10ème édition des Journées Agroalimentaires qui se tiennent du 4 au 11 novembre 2019 dans la capitale burkinabè. « Contribution de la recherche-développement à la compétition des entreprises agroalimentaires au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA : rôle et responsabilité des acteurs » est le thème retenu cette année pour les JAAL. Selon Simone Zoundi, présidente de la FIAB, le secteur de l’agroalimentaire, pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso,  mérite une attention particulière surtout dans un contexte de mondialisation marqué par, entre autres, les nouvelles technologies, la crise alimentaire, la crise économique et financière et l’impact des changements climatiques.

Pour ce faire, il est recommandable, selon lui, de renforcer la compétitivité des économies dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel et d’un environnement juridique harmonisé et d’harmoniser la fiscalité d’entreprise pour un bon fonctionnement du marché commun. Face aux défis ci-haut cités, Simone Zoundi s’est interrogée sur comment  assurer la nourriture de la population dont le nombre ne cesse d’accroitre, comment faire face à la volatilité des prix sur les marchés alimentaires et énergétiques et de quelle manière optimiser les procédés à valeur ajoutée tout en limitant l’épuisement des ressources naturelles comme l’eau, la terre et la biodiversité.

La première responsable des JAAL s’adressant à ses invités de la cérémonie d’ouverture

Après neuf éditions, la première responsable de la FIAB met à l’actif des JAAL la création d’un espace de promotion des produits et des entreprises agroalimentaires au plan national, sous régional et international ; la création d’un espace de communication qui permet à la jeunesse d’avoir une bonne connaissance de l’existence et de la qualité des produit nationaux ; l’augmentation de la demande en produit nationaux ; la contribution à hausser de façon considérable la qualité des produits agroalimentaires ainsi que le niveau de compétitivité des entreprises. En cette 10ème édition donc, la JAAL connait une innovation majeure à travers le concept « Village Global » qui permettra de montrer le  processus de transformation des différents produits issus des filières agricoles.

Quant au parrain de la présente édition, l’ambassadeur du Danemark, Steen Sonne Andersen, il s’est d’abord réjoui du choix porté sur sa personne qu’il estime comme « une invite à une forte synergie d’action entre son pays et le Burkina Faso ». Pour lui, la dynamisation et la promotion des filières agricoles sont une priorité pour le Burkina Faso et l’ambassade du Danemark s’est engagée fermement depuis les années 1990 à développer des programmes « pour le bien être social et économique des populations ».

Selon le parrain, Steen Sonne Andersen, le développement d’une industrie agroalimentaire locale requiert un engagement ferme des parties privées et publiques

Il a aussi fait noter que le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique occupent plus de 80% de la population burkinabè. De ce fait, il voit  les JAAL comme une vitrine importante pour la promotion et la valorisation des produits locaux. Pour lui, le développement d’une industrie agroalimentaire locale compétitive requière un engagement ferme des parties privés et publiques. « C’est pourquoi le royaume du Danemark réitère son engagement à soutenir le Gouvernement burkinabè pour la création d’un environnement favorable au développement de l’industrie burkinabè en générale et de l’agroalimentaire en particulier ».

Le secrétaire général du ministère de l’industrie de l’artisanat et du commerce a félicité les organisateurs d’avoir réussi le pari malgré le contexte difficile

En rappel le Royaume du Danemark subventionne le gouvernement du Burkina Faso à hauteur de trente-trois milliards (33 000 000 000) de francs CFA, selon les chiffres donnés par  Steen Sonne Andersen. A l’en croire, depuis la mise en œuvre du PCESA, 293 infrastructures d’un coût de quatre milliards cinq cent millions (4 500 000 000) de francs CFA ont été réalisées. Aussi le programme PCESA, de son avis, envisage réaliser des infrastructures de grande envergure d’ici la fin de l’année dont le coût global s’élèvera à plus de six milliards (6 000 000 000) de francs CFA.

Le Secrétaire général du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des JAAL en l’absence du ministre Arouna Kaboré, a salué l’initiative de JAAL qui contribue, selon lui, à atteindre les objectifs du gouvernement Burkinabè qui sont entre autres, la transformation des produits agroalimentaires pour créer de la valeur afin de créer de l’emploi et lutter contre la pauvreté. La cérémonie officielle de lancement des JAAL 2019 a donc pris fin avec la coupure du ruban et une visite des stands d’exposition par les autorités présentes.

C’est par la visite des stands que la cérémonie d’ouverture a pris fin

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR