Afriyelba
A la Une Mode

La biennale photographique Photosa a démarré le 16 mars et se poursuit jusqu’au 19 à Wemtenga.


La deuxième édition du festival Photosa a démarré ce jeudi 16 mars dans le quartier. Pendant 4 jours le quartier va vibrer au rythme de la photographie d’art. Cette première journée du festival porté par le Cercle des photographes du Burkina (CERPHOB) avec à sa tête Adrien Bitibaly a été marqué par la caravane qui a sillonné les artères de la ville de Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture ponctuée d’allocations et une visite guidée des œuvres exposées.

Adrien Bitibaly, fondateur du festival de.

La biennale de la photographie de Ouagadougou Photosa a connu son clap de départ dans l’après midi du jeudi 16 mars 2023 devant les autorités coutumières du quartier Wemtenga et un parterre d’invités. Pour deuxième édition, le fondateur du festival a annoncé 16 exposants sur 4 jours. Les visiteurs visiteront les œuvres d’artistes venu du Burkina Faso, du Mali, de la France, de l’Allemagne, d’Amérique, du Canada. Comme l’indique le thème qui est  »Quelle place donner à la photographie d’art au Burkina  », Adrien Bitibaly et le CERPHOB veulent vulgariser le photographie d’art au pays des hommes intègres. <<La photographie d’art nous appartient tous et nous pouvons l’utiliser pour raconter notre histoire>> a-t-il confié.

Les officiels ont bénéficié d’une visite guidée.

Photosa bénéficie du soutien des habitants du quartier qui depuis la première édition ont montré leur adhésion totale à l’évènement. Le Bas-neer Naaba représentant le Wemba Naaba Ligdi a traduit sa joie d’accueillir le festival et son soutien à l’activité. << Nous sommes heureux de recevoir le festival photosa parce que Ouagadougou compte plusieurs quartiers et c’est Wemtenga qui a été choisi. A travers la visite guidée nous avons pu voir des photographies qui apprennent que la pièce d’identité autrefois était la scarification et non un document. Malgré mon âge avancé cette exposition est un enseignement pour moi Que Dieu bénisse le fondateur et fasse grandir l’évènement>> a-t-il déclaré.

Les exposants ont été présentés par le curateur Florent Basiletti.

Au nombre des artistes présents à la biennale photographique, il y’a Kani Sissoko du Mali. Elle estime que cet évènement est une belle opportunité pour elle. << Photosa me permet de m’exprimer en toute liberté. C’est un lieu de rencontre qui permet à la population de connaître la valeur de notre travail et de se connaître leurs identités>>
Le festival se poursuit dans la matinée du vendredi 17 mars avec un cocktail de présentation de Photosa chez le Naaba de Wemtenga suivi de visite guidée tout au long de la journée. Cette deuxième journée s’achèvera par une projection suivi de discussion avec les artistes du festival et une animation musicale.

Photosa vous attend à Wemtenga et ce jusqu’au 19 mars.

Par Wend Kouni 


Articles similaires

Littérature: « Lourd secret de famille » au bout des plumes de Latifatou Sawadogo

Afriyelba

Football-CHAN 2020 : La CAF suspend le Gabon et le Djibouti

Afriyelba

FLOBY: Le compte à rebours a commencé

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR