Afriyelba
A la Une Musique

LES ORGANISATEURS DU SPECTACLE DE BOGANDE DEMENTENT LES PROPOS DE DICKO FILS


Il vous souviendra que la semaine dernière, l’artiste-musicien Dicko Fils, victime d’accident de route nous avait accordé une interview dans laquelle il disait ne pas être content des organisations du spectacle de Bogandé. La raison qu’il a avancée est que ces derniers ne leur sont pas venus au secours lors de l’accident. Des allégations réfutées par les organisateurs qui disent avoir été au chevet de Dicko Fils et de ses compagnons accidentés depuis le lieu de l’accident jusqu’à leur admission à l’hôpital Yalgado et même jusqu’à présent. Mieux, ils disent avoir dépensé au cours de cet accident la somme de  1 225 000 F CFA dans les soins, et le transfèrement des blessés. Dans l’interview que Romuald Nassouri, le chargé de communication et des artistes de l’évènement nous a accordé, il explique en détail le soutien qu’ils ont apporté aux victimes de l’accident du 30 mai dernier.

Afriyelba : Dicko Fils dit ne pas être content de vous parce que vous ne vous occupez pas d’eux depuis la survenance de l’accident, que réagissez-vous  cela ?
Romuald Nassouri : Tout d’abord je voudrais souhaiter prompt rétablissement à tous les blessés de l’accident survenu le samedi 30 mai. Je voudrais également remercier tous ceux qui se sont d’une manière ou d’une autre montrés solidaire envers les blessés en leur apportant leur soutien. Pour répondre à l’affirmation de Dicko Fils selon laquelle nous ne sommes pas venus à leur chevet, une des victimes de l’accident, je dirai qu’il ne dit pas la vérité. Il peut, peut être, être mécontent de nous pour une autre raison mais pas pour le fait que nous ne nous sommes pas occupés d’eux lorsque l’accident est survenu. Si vous permettez je vais revenir au tout début de l’affaire. Chaque année nous organisons une coupe à Bogandé au cours de laquelle nous invitons des artistes. Cette année, à la 4e édition de l’évènement, nous avions voulu inviter Floby qui n’était pas disponible, ensuite nous nous sommes tournés vers Dez Altino et Imilo Lechanceux qui n’étaient non plus pas disponibles à la date du 30 mai. C’est ainsi que nous avons fait appel à Dicko Fils et à Awa Nadia. Avec Dicko Fils nous avons traité l’affaire directement avec lui mais avec Awa Nadia nous avons été en contact avec son manager qui est Ibrahim Zerbo. Avec les deux artistes nous avons conclu le contrat à 300 000 chacun. Et dans le contrat, il est écrit que les artistes recevaient 50 pour cent du cachet à la signature et le reliquat est perçu sur place avant la prestation. Dicko Fils a signé le contrat le 23 mai au CENASA avec moi et je lui ai remis la somme de 150 000 F CFA. Awa Nadia elle, a reçu comme avance la somme de 200000 soit 150 000 comme avance et 50 000 F CFA comme frais de carburant. (NDLR : il nous montre les contrats des artistes signés)
Les deux artistes devaient venir ensemble dans le même véhicule ?
Non absolument pas. Pour tout vous dire lorsque nous avons été informés que les artistes ont fait un accident, nous étions loin d’imaginer que Dicko Fils en faisait parti. Pour nous c’était Awa Nadia. Dicko Fils, lorsque nous l’avons contacté pour la prestation, nous a fait comprendre qu’il avait un spectacle le 29 mai à Niamey et qu’il fera tout pour être à Fada le 30 à midi pour que son chauffeur vienne de Ouaga le chercher pour envoyer à Bogandé. Jusqu’à présent nous ne savons pas par quelle magie Dicko Fils s’est retrouvé à Ouaga pour embarquer dans le même véhicule que Awa Nadia. Je vous informe que jusqu’à 15h le jour, nous étions en contact avec Ousmane qui nous a fait comprendre qu’ils étaient à Kaya en train de venir. Donc pour nous c’était Awa Nadia seule qui venait avec ses accompagnants dans le véhicule.
C’est à quel moment vous avez été informés de l’accident ?
C’est aux environs de 18h que Ousmane un des collaborateurs de Ibrahim Zerbo du nom du manager de Awa Nadia nous a appelé pour nous dire qu’ils ont fait un accident et que c’est sérieux. Juste Après son appel Ibrahim Zerbo même nous a appelés pour nous confirmer et nous dire de tout faire pour emmener les blessés dans un centre sanitaire. C’est ainsi que nous avons envoyé les occupants du véhicule au dispensaire de Mani à bord des ambulances des centres sanitaire de Mani et de Yalgo que nous avons mobilisées. Au même moment Lankoandé, Larba et moi avions bougé de Bogandé pour rejoindre Mani afin de nous occuper des blessés. Nous avons assisté les malades pour les premiers soins. Personnellement j’ai du appuyer Awa Nadia pour que les médecins puissent coudre certaines de ces blessures car elle se débattait. J’ai également donné un coup de main aux médecins pour qu’ils puissent découper l’habit de Dicko Fils qui était couvert de sang afin de pouvoir faire les soins. Compte tenu de l’ampleur de l’accident, le médecin chef du district de Mani a jugé utile de rapatrier les blessés à Kaya surtout deux des blessés. C’est ainsi que nous avons mobilisé deux ambulances pour les envoyer à Kaya à 82 500 F CFA
Et le transport des malades du lieu de l’accident à Mani
Le montant de l’évacuation et les ordonnances nous ont couté la somme de 83 000 F CFA que nous avons honoré sur place. De Kaya il fallait les rapatrier à Ouagadougou. Awa Nadia et une des danseuses de Dicko Fils qui étaient dans des situations un peu critique ont été rapatriées à Ouaga aux environs de 2h du dimanche 31 mai. Le reste des blessés dont Dicko Fils a été ramené à Ouaga vers 6h du matin. Je rappelle que tout ce que nous avons fait était sous les ordres du promoteur Blaise Salif Tindano. A Ouaga ils ont été admis à l’hôpital Yalgado et Ibrahim Zerbo nous a rassurés lorsque nous sommes arrivés de Kaya qu’ils sont pris en charge et que tout se passait bien. Le promoteur et toute l’équipe du comité d’organisation sont venus de Bogandé et sans rentrer chez eux sont allés directement à l’hôpital pour voir de visu les malades. Ils ont pu voir Dicko Fils et l’une des danseuses mais pas Awa Nadia et l’autre danseuse qui était en soins intensifs. Sur place, ils ont remis 220 000 à Ibrahim Zerbo pour les malades. Au-delà nous sommes restés permanement en contact avec Ibrahim Zerbo et nous nous déplaçons lorsque nous pouvons pour nous enquérir de l’état de santé des malades. Le lundi, le promoteur a décidé d’accompagner les malades avec une enveloppe de 500 000 F CFA. Une somme que nous avons remis à un certain Tall, qui, me semble t-il est le manager de Dicko Fils et à Ibrahim Zerbo. Au regard de tout ce que nous avons fourni comme effort, nous avons été indignés d’apprendre que Dicko Fils n’est pas content de nous parce que nous ne nous sommes pas occupés d’eux.
Pourquoi a-t-il dit cela selon vous ?
Franchement nous ne savons pas pour quelle raison il a pu avancer de telles allégations. Je vous précise que dans le contrat il n’est écrit nulle part que nous devons prendre en charge les artistes en cas d’accident. Tout ce que nous avons fait est d’ordre humanitaire si non nous n’étions pas obligés de le faire. Le promoteur, Blaise Salif Tindano qui est le PDG du groupe Diamondi Service, est quelqu’un de bien et il ne peut pas rester indifférent. C’est pourquoi il a pris toutes les dispositions nécessaires pour accompagner les blessés.
A combien estimez-vous au total la somme que vous avez apporté aux malades ?
Si on fait les calculs des dépenses liées aux frais de soins et de rapatriement des blessés et des avances des cachets que les deux artistes ont perçu, on se retrouve avec plus de 1 225 000 F CFA
Etes-vous rentrés en contact avec Dicko Fils après son interview ?
Oui. Nous l’avons appelé juste après et il nous a dit de l’excuser parce qu’il n’avait pas toutes les informations. Il s’agit donc d’une question de communication interne entre certainement Dicko Fils et son manager avec qui nous n’avons été en contact qu’à Ouagadougou. Je rappelle qu’au début nous avons traité le contrat directement avec Dicko Fils. Ce n’est qu’après l’accident et à l’hôpital Yalgado que nous avons été en contact avec son manager à qui nous avons jugé nécessaire de remettre l’argent. Ceci est d’autant plus normal parce que Dicko Fils étant malade ne pouvait pas recevoir la somme. Je pense que c’est une question de cuisine interne entre Ibrahim Zerbo, manager de Awa Nadia, tall et Dicko Fils. On aura aimé que ce soit Dicko Fils qui revienne dans vos colonnes pour dire la vérité mais nous avons constaté que cela n’a pas été le cas malgré nos conseils et toutes les informations que nous lui avons données. C’est parce qu’il n’est pas venu vers vous que nous avons jugé nécessaire de venir donner notre version des faits. Je pense que dans cette affaire Dicko Fils est allé trop vite en besogne et ce n’est pas professionnel de sa part.


Articles similaires

Théâtre : Le spectacle « la nuit de la femme » bien apprécié au CENASA

Afriyelba

DJ LEWIS: SIDIKI DIABATE ME PAIE 200 000 F CFA PAR SEMAINE

Afriyelba

MOIS DE RAMADAN : TELECEL Faso fait des dons à l’AEEMB et à la grande Mosquée de Ouaga

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR