Afriyelba
A la Une Cinéma

FESPCAO 2019: Le Rwanda, pays invité d’honneur


C’est parti par la campagne de communication de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPCAO) prévue pour se tenir du 23 février au 2 mars 2019 . Le lancement a été fait dans la matinée de ce 20 septembre à RAN Hôtel par le ministre burkinabè des arts du tourisme et de la culture en présence des partenaires de l’évènement. Pour le cinquantenaire de la fête du septième art, c’est le Rwanda qui sera à l’honneur.

Le ministre de la culture des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango (micro) a appelé le secteur privé au soutien

Après l’Égypte au Maghreb en 2015 et la Côte d’Ivoire en Afrique de l’Ouest en 2017, le FESPACO a orienté ses projecteurs vers la région des grands lacs pour mettre en lumière un pays émergent, la république du Rwanda. C’est le pays de Paul Kagamé qui sera donc pays invité d’honneur de la 26e édition du biennale qui se tiendra du 23 février au 2 mars 2019. Outre cette annonce, le ministre a, dans son discours, de lancement dévoilé le thème de l’édition qui est « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ». Autour de ce thème, le colloque qui sera organisé devra permettre selon le ministre de proposer des axes pour aider une meilleure prise en compte de l’ensemble des maillons de la chaine de l’industrie cinématographique et audiovisuelle dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques.

Le lancement de la campagne a été fait en présence des partenaires et acteurs culturels

Pour un succès éclatant du cinquantenaire, le ministre a appelé au soutien du secteur privé. Il a confié que des dispositions son en cours pour organiser une rencontre avec les opérateurs du secteur pour une implication conséquente du secteur privé dans le financement de l’évènement. Prenant la parole, le délégué général du FESPACO Ardiouma Soma a rappelé les autres activités qui ont eu lieu avant celle d’aujourd’hui dans le cadre des préparatifs du cinquantenaire. Il a cité l’atelier international de décembre 2017, les différents appels à propositions et les rencontres avec les professionnels et les partenaires en cours depuis le début de l’année 2018.

Le délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma a invité tous les acteurs à mettre le pied dans la patte pour un succès retentissant du cinquantenaire du FESPACO

« Aujourd’hui nous entamons une nouvelle phase qui devait renforcer la communication de masse pour une large mobilisation autour de la célébration » a dit le délégué général. En termes d’innovations, le délégué général a indiqué qu’elles sont à deux niveaux: « au niveau de la compétition des films, il y a la revalorisation de la compétition des films documentaires dotées des Etalons et des poulains et disposant d’une salle identifiée pour les gala de projection et la création d’une nouvelle section pour les films d’animation. Au niveau du MICA, il y a les petits déjeuners du MICA qui seront des espaces de rencontres/discussions thématiques, le forum du film d’animation et la réalisation d’une plateforme de visionnage en ligne ». Aussi, fait-il savoir, la célébration du cinquantenaire occupera une part importante du programme de la 26e édition. Le patrimoine sera en effet mis en valeur à travers la programmation de films classiques des cinémas d’Afrique et de la diaspora avec un accent particulier sur les films restaurés à en croire Ardiouma Soma. En plus des discours et de la conférence de presse qui s’en est suivie, l’autre fait marquant de la cérémonie de lancement a été le dévoilement du visuel de l’édition. Nous vous reviendrons sur cet aspect dans nos prochains colonnes.

Yannick SANKARA


Articles similaires

Les nominés du Kundé 2018 seront connus ce 21 mars

Afriyelba

CASTING POUR LES FILMS DE YONA: C’est pour le 12 avril

Afriyelba

FESPACO 2017: Cinéma et musique ont fait bon ménage

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR